Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 23 Novembre 2017

  •   Algérie Presse Service
  • samedi 21 octobre 2017 21:11

Migration: L'Algérie n'a pas fermé ses portes aux migrants Africains (Ministre)

 

Le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Tayeb Louh, a affirmé vendredi à Kigali (Rwanda) que "l'Algérie n'a pas fermé ses portes" devant les migrants et les ressortissant étrangers issus des pays africains, mais "a £uvré à concilier la nécessité de protéger ses frontières et de sécuriser le pays avec le devoir de solidarité envers les frères africains, notamment les ressortissants des pays voisins".
Intervenant à la 2e réunion de l'Union Africaine (UA) sur "la migration, les réfugiés et les personnes déplacées", qui se tient les 20 et 21 octobre 2017 à Kigali autour du thème "opportunités de migration, liberté de circulation des personnes en Afrique et amenuisement des défis y afférents", M. Louh a salué la politique adoptée dans le domaine de la migration par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika qui n'a eu de cesse de mettre l'accent sur la solidarité et l'aide aux migrants et aux réfugiés en l'Algérie issus de pays africains, notamment voisins", en donnant des instructions pour "le respect des droits et de la dignité de ces ressortissants étrangers".
L'Algérie, de par sa situation géostratégique au nord de l'Afrique et au sud de l'Europe et de la Méditerranée, est devenue un pays d'accueil pour des milliers de migrants, notamment clandestins après avoir été un pays de transit, ce qui représente une lourde charge et un important défi".
Le ministre a passé en revue l'approche algérienne globale sur la problématique de la migration, fondée sur le traitement des causes radicales liées essentiellement au sous-développement, à la pauvreté, au chômage, aux crises politiques, aux conflits armés et au terrorisme".


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

"Le gouvernement pourrait abandonner les réformes en cas de remontée du prix du baril" - Mabrouk Aib

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Transformer en euros ou dollars votre épargne en devises ? - 31.8%
Ne pas céder à la panique car l'inflation sera encore maitrisée en 2018 ? - 11.2%
Plaider pour un changement de monnaie afin de bancariser l'argent informel ? - 50.9%

Total votes: 1822

Vidéos

Le CPP n’a pas comparé Bouteflika à Mugabe, mais n’en pense pas moins

A ne pas manquer

Prev Next

Les Yaici et "Saida", persévérance d’une famille et grandeur d’une marque

  Le groupe Saida, qui active aujourd’hui dans l’agroalimentaire sous la direction de Samir Yaici, prend de l’ampleur et étend sa présence dans le marché chaque jour un peu plus. Ses mots d’ordre ? La qualité et l’originalité.

"L’Algérie résiste mieux que les autres pays africains à la crise pétrolière" (rapport)

Il est prévu que la situation soit moins inconfortable pour l’Algérie, dans les mois à venir.

"Le décret relatif au projet des 4000MW est illégal"-Badache (Audio-vidéo)

Le ministère de l’énergie n’a pas respecté son devoir d’impartialité en désignant Sonatrach et Sonelgaz pour participer au projet, selon M. Badache.