Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 23 Février 2018

  •   Algérie Presse Service
  • samedi 21 octobre 2017 21:11

Migration: L'Algérie n'a pas fermé ses portes aux migrants Africains (Ministre)

 

Le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Tayeb Louh, a affirmé vendredi à Kigali (Rwanda) que "l'Algérie n'a pas fermé ses portes" devant les migrants et les ressortissant étrangers issus des pays africains, mais "a £uvré à concilier la nécessité de protéger ses frontières et de sécuriser le pays avec le devoir de solidarité envers les frères africains, notamment les ressortissants des pays voisins".
Intervenant à la 2e réunion de l'Union Africaine (UA) sur "la migration, les réfugiés et les personnes déplacées", qui se tient les 20 et 21 octobre 2017 à Kigali autour du thème "opportunités de migration, liberté de circulation des personnes en Afrique et amenuisement des défis y afférents", M. Louh a salué la politique adoptée dans le domaine de la migration par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika qui n'a eu de cesse de mettre l'accent sur la solidarité et l'aide aux migrants et aux réfugiés en l'Algérie issus de pays africains, notamment voisins", en donnant des instructions pour "le respect des droits et de la dignité de ces ressortissants étrangers".
L'Algérie, de par sa situation géostratégique au nord de l'Afrique et au sud de l'Europe et de la Méditerranée, est devenue un pays d'accueil pour des milliers de migrants, notamment clandestins après avoir été un pays de transit, ce qui représente une lourde charge et un important défi".
Le ministre a passé en revue l'approche algérienne globale sur la problématique de la migration, fondée sur le traitement des causes radicales liées essentiellement au sous-développement, à la pauvreté, au chômage, aux crises politiques, aux conflits armés et au terrorisme".


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

"Il faut poursuivre les réformes engagées au début des années 2000"-Temmar

A ne pas manquer

Prev Next

Le pain, le lait, le mini krach boursier de Wall Street et les paris de 2018

La chronique hebdomadaire d’El Kadi Ihsane sur El Watan traite de la cacophonie sur les subventions et le sens du mini krach boursier qui menace le capitalisme mondial. 

Algérie : Des stations de péage de l’autoroute est-ouest seront livrées en octobre prochain

    Le gouvernement a réservé une rallonge financière pour la prise en charge des travaux supplémentaires du projet de l’accès entre Mascara et l’autoroute est-ouest.

Le Maroc fera partie des cinq pays d'investissement de la BERD

Le président de la BERD, Suma Chakrabarti a souligné que sa banque est engagée et prête à continuer à soutenir le Maroc.