Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 23 Février 2018

  •   ME
  • samedi 21 octobre 2017 15:47

Sommet UA-UE: Intenses tractations avant le sommet d'Abidjan

 

D'intenses tractations sont menées actuellement au sein de la Commission africaine avant la tenue du sommet UA-UE, après que la Côte d'Ivoire, organisatrice du sommet n'a pas envoyé d'invitation à la RASD.
C'est le président de la Commission de l'Union africaine Moussa Faki Mahamat, qui mène ces consultations politiques pour la participation de la RASD au 5e Sommet Union africaine – Union européenne, prévu les 29 et 30 novembre prochains à Abidjan.
Le 16 octobre à Addis-Abeba, le Conseil exécutif de l'Union africaine s'est en effet réuni en session extraordinaire pour préparer ce sommet.
Le Conseil exécutif, qui rassemble les ministères des Affaires étrangères des pays membres, a adopté , qui donne ''mandat au Président de la Commission de l'Union africaine de poursuivre ses consultations de haut niveau et les conclure le 27 octobre 2017. Faute de parvenir à un consensus basé sur les décisions de l'Union africaine, les dispositions de la Décision EX.CL/Dec.942 (XXX), paragraphes 4 et 5, seront automatiquement appliquées", énonce le Conseil dans sa décision.
Le paragraphe 4 de cette Décision "réaffirme le droit de tous les États membres de participer indistinctement à toutes les réunions, activités et manifestations organisées dans le cadre des partenariats auxquelles l'UA participe". Le paragraphe 5 prévoit une sanction en décidant "que tous les États membres qui ne se conforment pas aux dispositions de la décision précitée seront privés du privilège d'accueillir les réunions conformément à l'article 23 de l'Acte constitutif".
Et, si la Côte d'Ivoire refuse d'inviterla RASD, le sommet sera automatiquement déplacé au siège de l'UA, à Addis Abeba, selon la même Décision, adoptée en janvier 2017.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



2 Commentaires

  • Le mieux est de faire déguerpir la rasd algeriene de l'ua. La rasd n'est pas un etat. Elle n'est reconnu ni par l'onu, ni par l'use, ni par aucun pays europeen, ni par une ecrasante majorité de pays africais.

    Rapporter Habib T lundi 23 octobre 2017 18:21
  • Le mieux serait de tenir cet important Sommet UE-UA en Ethiopie pour éviter de mettre dans la gêne la Cote d'Ivoire envers son parrain Macron.

    Rapporter Bennani samedi 21 octobre 2017 16:24
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

"Il faut poursuivre les réformes engagées au début des années 2000"-Temmar

A ne pas manquer

Prev Next

Le pain, le lait, le mini krach boursier de Wall Street et les paris de 2018

La chronique hebdomadaire d’El Kadi Ihsane sur El Watan traite de la cacophonie sur les subventions et le sens du mini krach boursier qui menace le capitalisme mondial. 

Algérie : Des stations de péage de l’autoroute est-ouest seront livrées en octobre prochain

    Le gouvernement a réservé une rallonge financière pour la prise en charge des travaux supplémentaires du projet de l’accès entre Mascara et l’autoroute est-ouest.

Le Maroc fera partie des cinq pays d'investissement de la BERD

Le président de la BERD, Suma Chakrabarti a souligné que sa banque est engagée et prête à continuer à soutenir le Maroc.