Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 23 Février 2018

  •   Agences
  • samedi 21 octobre 2017 11:40

Energie : Le pétrole termine en légère hausse vendredi à New York

 


Le pétrole a terminé en légère hausse vendredi à l'issue d'une séance hésitante, les investisseurs gardant un oeil sur la situation dans le nord de l'Irak secoué par des tensions entre Bagdad et les combattants kurdes.
Le baril de light sweet crude pour livraison en novembre a gagné 18 cents pour clôturer à 51,47 dollars sur le New York Mercantile Exchange.

Sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre a fini à 57,75 dollars, en hausse de 52 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Après près d'une semaine de tensions, les forces irakiennes ont repris vendredi aux combattants kurdes la dernière zone qu'ils contrôlaient dans la province de Kirkouk, riche en pétrole. Depuis le début de la semaine, elles ont aussi évincé les forces kurdes des provinces de Ninive (nord) et de Diyala (est).

Les marchés, après avoir fait grimper les cours en début de semaine par crainte de perturbations majeures, avaient été rassérénés jeudi par une déclaration jeudi du gouvernement du Kurdistan irakien se disant favorable à un dialogue avec le pouvoir central.

"On pensait que toute interruption de production de pétrole serait temporaire mais nous voilà à vendredi et la situation n'est pas revenue à la normale", a remarqué Andy Lipow de Lipow Oil Associates.

Le géant pétrolier américain Chevron a notamment annoncé vendredi suspendre "temporairement" ses opérations au Kurdistan irakien.
Quand la production aura repris normalement, les six champs pétroliers repris aux peshmergas dans la province de Kirkouk fourniront 340.000 barils par jour.

"Cependant, les tensions pourraient remonter, alors que (le géant russe du pétrole, NDLR) Rosneft a signé un contrat avec les Kurdes malgré les menaces de Bagdad. Le flux de brut qui va de Kirkouk à Ceyhan (en Turquie) restait également limité, même si une activité normale est attendue ce week-end", a souligné Stephen Brennock, analyste chez PVM.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

"Il faut poursuivre les réformes engagées au début des années 2000"-Temmar

A ne pas manquer

Prev Next

Le pain, le lait, le mini krach boursier de Wall Street et les paris de 2018

La chronique hebdomadaire d’El Kadi Ihsane sur El Watan traite de la cacophonie sur les subventions et le sens du mini krach boursier qui menace le capitalisme mondial. 

Algérie : Des stations de péage de l’autoroute est-ouest seront livrées en octobre prochain

    Le gouvernement a réservé une rallonge financière pour la prise en charge des travaux supplémentaires du projet de l’accès entre Mascara et l’autoroute est-ouest.

Le Maroc fera partie des cinq pays d'investissement de la BERD

Le président de la BERD, Suma Chakrabarti a souligné que sa banque est engagée et prête à continuer à soutenir le Maroc.