Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 23 Novembre 2017

L'Iran va accélérer son programme balistique malgré les pressions

Le corps des gardiens de la Révolution islamique (CGRI), unité paramilitaire d'élite, a annoncé jeudi que l'Iran allait accélérer son programme balistique en dépit des pressions américaines et européennes en faveur de sa suspension.
"Le programme balistique iranien va s'accroître et se poursuivra à une vitesse accrue en réaction à l'approche hostile de (Donald) Trump", indique un communiqué du CGRI publié par l'agence de presse Tasnim.
L'administration Trump, qui a appelé Téhéran à ne pas chercher à se doter d'engins pouvant être équipés de têtes nucléaires, a imposé de nouvelles sanctions unilatérales contre l'Iran. Et le président américain a fragilisé l'accord international de 2015 sur le nucléaire iranien en refusant vendredi de certifier que Téhéran était en conformité avec ses engagements.
Les autorités iraniennes soutiennent que ce programme militaire n'a qu'une vocation défensive.
"Les sanctions cruelles imposées aux gardiens et l'approche hostile d'un président incontrôlable et brutal montrent la faillite des politiques malfaisantes de l'Amérique et du régime sioniste (israélien) dans la région", ajoute le communiqué.
L'Iran mène l'un des programmes balistiques les plus sophistiqués parmi les pays du Moyen-Orient.
"Plus déterminés et plus forts que jamais, les gardiens continueront à défendre l'Iran islamique et ses intérêts", ajoute le texte faisant référence aux brigades Al Qods, unités du CGRI en charge des opérations extérieures et présentes en Irak, en Syrie ou au Yémen.

Reuters


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

"Le gouvernement pourrait abandonner les réformes en cas de remontée du prix du baril" - Mabrouk Aib

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Transformer en euros ou dollars votre épargne en devises ? - 31.8%
Ne pas céder à la panique car l'inflation sera encore maitrisée en 2018 ? - 11.2%
Plaider pour un changement de monnaie afin de bancariser l'argent informel ? - 50.9%

Total votes: 1822

Vidéos

Le CPP n’a pas comparé Bouteflika à Mugabe, mais n’en pense pas moins

A ne pas manquer

Prev Next

Les Yaici et "Saida", persévérance d’une famille et grandeur d’une marque

  Le groupe Saida, qui active aujourd’hui dans l’agroalimentaire sous la direction de Samir Yaici, prend de l’ampleur et étend sa présence dans le marché chaque jour un peu plus. Ses mots d’ordre ? La qualité et l’originalité.

"L’Algérie résiste mieux que les autres pays africains à la crise pétrolière" (rapport)

Il est prévu que la situation soit moins inconfortable pour l’Algérie, dans les mois à venir.

"Le décret relatif au projet des 4000MW est illégal"-Badache (Audio-vidéo)

Le ministère de l’énergie n’a pas respecté son devoir d’impartialité en désignant Sonatrach et Sonelgaz pour participer au projet, selon M. Badache.