Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 19 Février 2018

La Syrie et l'Iran entendent renforcer leur coopération militaire

Le chef d'état-major de l'armée syrienne, le général Ali Ayoub, a convenu mercredi avec son homologue iranien, le général Mohammad Hossein Bagheri, de renforcer la coopération militaire entre les deux pays.
Lors de leur rencontre à Damas, les deux chefs militaires ont discuté des réalisations effectuées à ce jour dans la lutte contre les groupes terroristes en Syrie, a rapporté l'agence de presse SANA.
"Nous avons eu des discussions plénières, qui comprenaient une évaluation complète de tous les développements actuels, et avons discuté en détail des relations entre nos armées et du désir mutuel de renforcer ces relations", a expliqué le général Ayoub.
Il a souligné que la guerre contre les groupes terroristes continuera tant qu'ils ne seront pas éliminés et que la sécurité et la stabilité dans toute la Syrie ne seront pas rétablies.
Le général syrien a par ailleurs évoqué "l'expérience accumulée" par l'armée syrienne et ses alliés pendant les combats, estimant que cette expérience jouera "un rôle clé" dans la guerre contre le terrorisme.
Le général Bagheri a pour sa part assuré que l'Iran continuera de soutenir le gouvernement syrien et ses forces militaires face aux groupes terroristes.
"Nous sommes ici à Damas pour nous coordonner et coopérer face à nos ennemis communs, les sionistes et les terroristes", a-t-il insisté, ajoutant : "Nous avons discuté des moyens de renforcer les relations à l'avenir et avons détaillé les grandes lignes de la coopération bilatérale".
Quelques jours avant la visite du responsable militaire iranien en Syrie, Israël a tiré plusieurs roquettes sur une base militaire dans la banlieue de Damas. L'Etat hébreu a expliqué avoir réagi à des tirs de la défense aérienne syrienne sur des avions de combat israéliens volant dans l'espace aérien libanais.
L'armée syrienne a affirmé de son côté que les avions de Tsahal étaient entrés dans l'espace aérien syrien.
Israël, qui a assuré qu'il ne tolérerait aucune hausse de l'influence de Téhéran en Syrie, surtout près de ses frontières, a frappé plusieurs positions militaires en affirmant qu'elles contenaient des cargaisons d'armes destinées au Hezbollah libanais.

Xinhua


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Benflis ou pas Benflis ? Les Algériens très fans des pages religieuses FB étrangères.

Sondage

Vidéos

S.Djabelkhir: "Pas surpris par le rush des algériens sur les pages religieuses facebook étrangères"

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie: Raouia annonce la révision en 2018 de la loi cadre des lois de finances

Les députés de l'APN avaient demandé lors des débats d'avancer l'année de référence de la loi de 3 à 1 an, estimant que la durée de trois ans pour présenter le projet de Règlement était "très longue".

Air Algérie, la filialisation et le transit ou la mort

«On devait lancer 13 lignes vers l’Afrique, notamment avec Ndjamena, Addis-Abeba,  Nairobi, Lagos, Johannesburg. Malheureusement, aucune ligne n’a été ouverte depuis», déplore Mohamed Salah Boultif.

"Le discours religieux officiel en Algérie n’est pas clair"- Said Djebelkhir (audio-vidéo)

En commentant l’étude menée par Fanzone-im.dz sur les pages Facebook religieuses suivies par les Algériens, Said Djabelkhir pense que « les Oulémas algériens ont importé un discours oriental mi-wahabite, mi-frères musulmans et ils ont combattu farouchement le soufisme et toutes les confréries locales ».