Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 19 Janvier 2018

Irak: Total intéressé par le gisement pétrolier de Majnoun

Total a manifesté son intérêt pour le développement du gisement de Majnoun, dans le sud de l'Irak, que Shell souhaite quitter, a annoncé vendredi le ministère irakien du Pétrole.
Un dirigeant du groupe français a fait part de cet intérêt lors d'une réunion à Bagdad avec le ministre du pétrole Djabar al Louaïbi, précise le ministère dans un communiqué.
Total a également exprimé son intérêt pour un investissement dans le projet pétrolier et gazier de Nassiria, également situé dans le sud de l'Irak.
Ce projet vise à doper la production du site, à traiter le combustible dans les raffineries et à récupérer le gaz tiré de ces opérations pour alimenter des centrales électriques ou l'exporter.
Royal Dutch Shell, en accord avec le ministère irakien du Pétrole, a exprimé le mois dernier, son souhait de se retirer du gisement de Majnoun.

Reuters


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

comment Bouteflika pousse déjà Ouyahia vers la porte & comment Tiguentourine a sonné la chute du DRS

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

Docteur Ali Belkheiri: "Il y a des secteurs qui vont beaucoup recruter en A

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie : Les militants du FFS à Ghardaia ont été tous acquittés

  Le FFS avait  interpelé  par le biais  d’une question orale le ministre de la justice garde des sceaux, Tayeb Louh, le 09 janvier  passé, sur  la présentation  de ces cadres et militants du FFS à Ghardaia devant le tribunal criminel.

Maroc : la réforme du régime de change est une décision "souveraine" (Banque centrale)

Initialement prévue pour juillet dernier, cette réforme, qui vise à élargir la fluctuation du dirham marocain, avait été retardée par le gouvernement pour "des études supplémentaires".  

Algérie : Ouyahia n a pas encore dit son dernier mot au sujet des privatisations

Le FLN, le RND et même le FCE sont d’accord pour respecter la décision du président subordonnant à son accord les privatisations.