Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 24 Octobre 2017

Etats-Unis: Donald Trump signe un décret pour contourner l'Obamacare

Donald Trump a signé jeudi un décret destiné à contourner certaines obligations imposées par l'Obamacare, la réforme du système de protection santé que le nouveau président américain n'est pas parvenu à faire annuler par le Congrès.
Thème central de sa campagne électorale, l'abrogation de la loi adoptée en 2010 pour offrir une couverture maladie aux Américains qui en étaient dépourvus pour des raisons financières est devenue une obsession du nouvel hôte de la Maison blanche.
Malgré des efforts répétés, l'administration Trump n'est pas parvenue à rassembler une majorité au Sénat pour voter cette abrogation repoussée à une date ultérieure.
Pour contourner ce blocage législatif, Donald Trump a décidé de passer par la voie réglementaire.
"Le coût de l'Obamacare est insultant, cela détruit absolument tout sur son passage", a commenté le président américain lors d'une cérémonie de signature à la Maison blanche.
Le décret demande au secrétaire au Travail de proposer des mesures pour aider les petites entreprises à s'associer, y compris si elles résident dans des Etats différents, pour acquérir des polices d'assurance bas de gamme qui seraient exemptées de certaines obligations prévues par l'Obamacare.
Une de ces obligations stipule que toute police d'assurance maladie doit contenir dix prestations indispensables, dont l'accouchement et les soins pédiatriques, la prescription pharmaceutique, les soins de santé mentale et de dépendance.
Avec le décret Trump, les assureurs pourront proposer des couvertures qui ne prennent pas en charge ces risques médicaux.
Le décret prévoit également de demander aux administrations de la Santé, du Travail et du Trésor de supprimer une autre limitation prévue par l'Obamacare. La loi actuelle fixe une durée maximale de trois mois pour les polices d'assurance à court terme moins onéreuses mais moins favorables à l'assuré.
Donald Trump "se sert d'un boulet de démolition pour détruire tout notre système de santé", a commenté le chef de la minorité démocrate au Sénat, Chuck Schumer. "Ayant échoué à faire abroger la loi par le Congrès, le président sabote le système", a-t-il ajouté.
Le nouveau décret de Donald Trump risque d'être contesté devant la justice par les procureurs généraux démocrates dans les différents Etats de l'Union.
L'Affordable Care Act a offert une couverture santé à quelque 20 millions d'Américains qui en étaient dépourvus.

Reuters


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP célèbre le centenaire de la Révolution d’Octobre en compagnie de Ould Kaddour (PDG de Sonatrach)

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Vidéos

Malika Rahal: "L'UDMA une contribution meconnue au mouvement national"

A ne pas manquer

Prev Next

« Vers la création d’un groupe de travail maghrébin pour lutter contre le kyste hydatique »

  Dans cet entretien accordé à Maghreb Emergent, le professeur Karima Achour, chef de service de chirurgie thoracique au CHU de Bab El-Oued et présidente de la Société algérienne d'échinococcose, revient sur les principaux points du Congrès international sur le kyste hydatique organisé récemment à Alger.

Amnesty accuse l’Algérie de « répression discriminatoire » contre les migrants subsahariens

« Les policiers et les gendarmes n’ont pas cherché à savoir si les migrants séjournaient légalement en Algérie, ne vérifiant ni leurs passeports ni d’autres papiers », accuse Amnesty.

Maroc: Nouvelles arrestations de djihadistes de l’EI à Fès (BCIJ)

Le premier coup de filet a permis l'arrestation de 11 individus lors du démantèlement de cette cellule, répartis entre Fès, Meknès, Khouribga, Casablanca, Zaouiat Cheikh, Sidi Bennour, Demnate et Sidi Hrazem.