Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 19 Octobre 2017

Les exportations de l'UE vers la Russie ont diminué de 10,7% après les sanctions (étude)

Les sanctions économiques réciproques entre l'Union européenne et la Russie depuis le début 2014 en raison du conflit en Ukraine ont entraîné un déclin de 10,7% des exportations de l'UE vers la Russie jusqu'en 2016, selon une étude de l'Institut autrichien de recherche économique (WIFO).

Il ajoute que si l'on tient compte de l'affaiblissement de l'économie russe, ce déclin pourrait atteindre 15,7% par an dans la période donnée.

En 2013, les exportations totales de l'UE vers la Russie représentaient 120 milliards d'euros (140 milliards de dollars), mais en 2016, le chiffre s'est établi à seulement 72 milliards d'euros (84 milliards de dollars).

L'étude attribue environ 40% des exportations perdues, d'une valeur de quelque 30 milliards d'euros (35 milliards de dollars), aux résultats des sanctions.

Ce déclin a également conduit la Russie à passer du quatrième au cinquième rang des plus importants partenaires commerciaux de l'UE, derrière les Etats-Unis, la Suisse, la Chine et la Turquie.

Pour la seule Autriche, les sanctions ont entraîné un recul des exportations vers la Russie de 9,5%, pour une valeur d'environ 1 milliard d'euros (1,17 milliard de dollars).

Le pays le plus touché est Chypre, qui a connu un déclin massif de 34,5% de ses exportations vers la Russie entre 2014 et 2016, tandis que les exportations de la Grèce (-23,2%) et de la Croatie (-21%) ont également été très touchées.

Dans le sens inverse, les exportations de produits agroalimentaires de l'UE ont été touchées le plus par les sanctions russes, avec une baisse de 22,5%. Les exportations de biens manufacturés, en particulier les voitures, ont connu un déclin de 17,7%, tandis que celles de matières premières, en particulier le fer et l'acier, ont diminué d'environ 15%.

Le WIFO rappelle qu'avant le litige, les relations commerciales entre l'UE et la Russie s'étaient constamment améliorées, les exportations de l'UE vers la Russie augmentant d'environ 23,5% par an entre 2009 et 2012. 
Xinhua 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

« Une inflation à 4 chiffres n’est pas souhaitable mais n’est pas exclue », Ahmed Benbitour

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Vidéos

Sonatrach a du retard à rattraper-Mourad Preure

A ne pas manquer

Prev Next

Pétrole- La reconduction de l’accord de réduction de la production se ferait après une interruption de quelques mois

« Tout porte à croire que l’accord sera reconduit vers la fin de l’année 2018 et qu’aucune décision ne sera prise, dans ce sens, à la réunion de l’Opep de novembre prochain », indiquent des sources citées par Reuters qui précisent qu’une telle décision sera prise en fonction de la situation du marché.

Maroc - Le PIB du tourisme a progressé de 5% en 2016 (HCP)

Selon une note d'information du Haut Commissariat marocain au Plan, la contribution du tourisme au PIB marocain est, en revanche, restée presque stable en 2016, par rapport à 2015 (6,6% contre 6,5%).

Horst Köhler en tournée dans la région : l’ONU reprend sa médiation dans le dossier sahraoui

L’envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU, qui a rencontré le roi du Maroc mardi, a discuté hier avec les responsables sahraouis des moyens de relancer les négociations de Manhasset interrompues en 2012.