Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 19 Octobre 2017

Le Soudan salue la décision des Etats-Unis de lever des sanctions vieilles de 20 ans

Le gouvernement soudanais a salué vendredi la décision du gouvernement américain de lever définitivement les sanctions économiques qui visent son pays depuis vingt ans.

"Les dirigeants, le gouvernement et le peuple soudanais se félicitent de la décision positive prise vendredi par le président américain Donald Trump de lever de façon permanente les sanctions économiques contre le Soudan", a salué le ministère soudanais des Affaires étrangères dans un communiqué.

"Le Soudan considère ceci comme un développement positif dans l'histoire des relations soudano-américaines et un résultat naturel d'un dialogue franc, transparent et constructif qui a passé en revue toutes les sujets de préoccupation entre les deux pays", a-t-il ajouté.

Le ministère a redit que le pays africain continuera de coopérer avec les Etats-Unis dans tous les domaines d'intérêt commun, notamment en ce qui concerne la préservation de la paix et de la sécurité internationales, la lutte contre toute forme de terrorisme, l'immigration illégale et le trafic d'êtres humains.

Il a toutefois a exhorté les Etats-Unis à retirer le Soudan de la liste des pays soutenant le terrorisme.

"Le Soudan est prêt à établir des relations naturelles et progressives avec les Etats-Unis, mais il est nécessaire de retirer le nom du Soudan de la liste des pays soutenant le terrorisme", a-t-il dit.

Le ministère a également appelé à l'annulation des procédures dommageables prises par les Etats-Unis contre son pays, exhortant le gouvernement américain à prendre des mesures positives permettant au Soudan de jouir d'une annulation de dette similaire à celles de nombreux pays dans des situations de développement équivalentes.

Les Etats-Unis ont décidé vendredi de lever leurs sanctions économiques contre le Soudan de manière permanente, compte tenu des "actions positives soutenues du Soudan visant à maintenir une cessation d'hostilités dans les zones de conflit, améliorer l'accès humanitaire dans tout le Soudan et maintenir la coopération avec les Etats-Unis pour s'attaquer aux conflits régionaux et à la menace du terrorisme".

Le Département d'Etat américain a précisé que la décision entrerait en vigueur le 12 octobre. Toutefois, le Soudan figure toujours sur la liste des pays soutenant le terrorisme.

xinhua


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

« Une inflation à 4 chiffres n’est pas souhaitable mais n’est pas exclue », Ahmed Benbitour

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Vidéos

Sonatrach a du retard à rattraper-Mourad Preure

A ne pas manquer

Prev Next

Pétrole- La reconduction de l’accord de réduction de la production se ferait après une interruption de quelques mois

« Tout porte à croire que l’accord sera reconduit vers la fin de l’année 2018 et qu’aucune décision ne sera prise, dans ce sens, à la réunion de l’Opep de novembre prochain », indiquent des sources citées par Reuters qui précisent qu’une telle décision sera prise en fonction de la situation du marché.

Maroc - Le PIB du tourisme a progressé de 5% en 2016 (HCP)

Selon une note d'information du Haut Commissariat marocain au Plan, la contribution du tourisme au PIB marocain est, en revanche, restée presque stable en 2016, par rapport à 2015 (6,6% contre 6,5%).

Horst Köhler en tournée dans la région : l’ONU reprend sa médiation dans le dossier sahraoui

L’envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU, qui a rencontré le roi du Maroc mardi, a discuté hier avec les responsables sahraouis des moyens de relancer les négociations de Manhasset interrompues en 2012.