Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 19 Octobre 2017

L'Iran serait prêt à parler de son arsenal balistique

L'Iran a informé les signataires de l'accord international sur son programme nucléaire qu'il était prêt à parler avec eux de son arsenal balistique pour dissiper les tensions qu'il suscite, a-t-on appris de sources occidentales et iraniennes proches du dossier.
Téhéran promet régulièrement de continuer à étoffer cet arsenal, ce qui, selon Washington, est contraire à l'esprit de l'accord de Vienne conclu en 2015 avec les membres permanents du Conseil de sécurité de l'Onu (Etats-Unis, Grande-Bretagne, France, Russie, Chine) et l'Allemagne.
Face au risque d'une dénonciation américaine de l'accord, la République islamique aurait toutefois pris contact avec les signataires pour évoquer avec eux "les dimensions" de son programme balistique.
"Lors de leur rencontre en marge de l'Assemblée générale de l'Onu, le mois dernier, l'Iran a dit (aux grandes puissances) qu'il était prêt à discuter de son programme de missiles pour dissiper les inquiétudes", a-t-on déclaré à Reuters de source iranienne.
Mohammad Javad Zarif, chef de la diplomatie iranienne, a rencontré son homologue américain Rex Tillerson à cette occasion. "Les Américains ont exprimé leurs inquiétudes au sujet des capacités balistiques de l'Iran et Zarif a répondu qu'il était possible d'en discuter", a expliqué un responsable iranien ayant requis l'anonymat.
Selon deux membres de l'administration américaine, Téhéran a par ailleurs fait savoir récemment par la presse et via des pays tiers comme le sultanat d'Oman que son offre tenait toujours.
Donald Trump devrait annoncer sous peu son intention de ne pas certifier que l'Iran respecte l'accord de Vienne, ce qui ouvrirait la voie à sa dénonciation, a annoncé jeudi un membre de son administration ayant requis l'anonymat.  

Reuters   


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

« Une inflation à 4 chiffres n’est pas souhaitable mais n’est pas exclue », Ahmed Benbitour

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Vidéos

Sonatrach a du retard à rattraper-Mourad Preure

A ne pas manquer

Prev Next

Pétrole- La reconduction de l’accord de réduction de la production se ferait après une interruption de quelques mois

« Tout porte à croire que l’accord sera reconduit vers la fin de l’année 2018 et qu’aucune décision ne sera prise, dans ce sens, à la réunion de l’Opep de novembre prochain », indiquent des sources citées par Reuters qui précisent qu’une telle décision sera prise en fonction de la situation du marché.

Maroc - Le PIB du tourisme a progressé de 5% en 2016 (HCP)

Selon une note d'information du Haut Commissariat marocain au Plan, la contribution du tourisme au PIB marocain est, en revanche, restée presque stable en 2016, par rapport à 2015 (6,6% contre 6,5%).

Horst Köhler en tournée dans la région : l’ONU reprend sa médiation dans le dossier sahraoui

L’envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU, qui a rencontré le roi du Maroc mardi, a discuté hier avec les responsables sahraouis des moyens de relancer les négociations de Manhasset interrompues en 2012.