Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 19 Février 2018

Etats-Unis: Trump veut lier baisse de l'immigration et protection des "Dreamers"

Le président Donald Trump propose d'associer à une proposition de loi républicaine visant à réduire l'immigration légale aux Etats-Unis une mesure destinée à protéger les "Dreamers", ces migrants arrivés illégalement sur le territoire américain quand ils étaient mineurs, a déclaré un élu qui a assisté mercredi à une réunion à la Maison blanche.
Selon le représentant démocrate Henry Cuellar, Donald Trump a exprimé pendant cette réunion son soutien aux "Dreamers", après avoir pourtant mis fin la semaine dernière au programme de protection dont ils bénéficiaient depuis la présidence de Barack Obama, tout en donnant six mois au Congrès pour leur élaborer un nouveau statut.
A cette fin, le président américain a suggéré aux démocrates de discuter avec Tom Cotton et David Perdue, les sénateurs républicains à l'origine d'une proposition de loi destinée à réduire l'immigration légale -- projet auquel les démocrates sont fermement opposés.
"Il (Trump) a dit: 'Je suis sûr que vous pouvez trouver une solution à une partie de vos désaccords'. Il m'a regardé et a dit: 'Vous devriez discuter avec Tom Cotton'", a raconté Henry Cuellar.
Sollicitée par Reuters, la Maison blanche n'a pas livré de commentaire officiel. Un responsable de l'administration Trump a parlé d'un "dîner de travail constructif" pendant lequel ont été évoqués les questions de la sécurité aux frontières et du statut des "Dreamers".
D'après Henry Cuellar, qui est élu du Texas, Donald Trump a souligné que le financement de nouvelles mesures de sécurité aux frontières devrait figurer dans la loi sur l'immigration mais il a indiqué qu'il n'insisterait pas pour que le financement du mur qu'il voudrait faire construire le long de la frontière mexicaine y soit inclus.
Cette question, qui ne suscite guère d'enthousiasme jusque chez les républicains au Congrès, "figurera dans une autre loi", a dit le président américain.
Dans un communiqué commun publié après la réunion, les chefs de file démocrates au Sénat et à la Chambre des représentants, Chuck Schumer et Nancy Pelosi, disent partager avec Donald Trump la volonté de voir rapidement votée une loi protégeant les "Dreamers" de l'expulsion et leur permettant de vivre et de travailler légalement aux Etats-Unis.

Reuters


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Benflis ou pas Benflis ? Les Algériens très fans des pages religieuses FB étrangères.

Sondage

Vidéos

S.Djabelkhir: "Pas surpris par le rush des algériens sur les pages religieuses facebook étrangères"

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie: Raouia annonce la révision en 2018 de la loi cadre des lois de Finances

Les députés de l'APN avaient demandé lors des débats d'avancer l'année de référence de la loi de 3 à 1 an, estimant que la durée de trois ans pour présenter le projet de Règlement était "très longue".

Air Algérie, la filialisation et le transit ou la mort

«On devait lancer 13 lignes vers l’Afrique, notamment avec Ndjamena, Addis-Abeba,  Nairobi, Lagos, Johannesburg. Malheureusement, aucune ligne n’a été ouverte depuis», déplore Mohamed Salah Boultif.

"Le discours religieux officiel en Algérie n’est pas clair"- Said Djebelkhir (audio-vidéo)

En commentant l’étude menée par Fanzone-im.dz sur les pages Facebook religieuses suivies par les Algériens, Said Djabelkhir pense que « les Oulémas algériens ont importé un discours oriental mi-wahabite, mi-frères musulmans et ils ont combattu farouchement le soufisme et toutes les confréries locales ».