Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 22 Novembre 2017

Etats-Unis: Les produits de la firme russe Kaspersky interdits aux agences fédérales

L'administration américaine, qui a retiré en juillet la société Kaspersky Lab de la liste de ses fournisseurs agrées, a ordonné mercredi aux agences fédérales de désinstaller tous les produits fabriqués par ce spécialiste russe des antivirus.
Washington redoute que la société de cybersécurité, dont les logiciels antivirus sont populaires aux Etats-Unis, soit vulnérable à l'influence du Kremlin et que ses logiciels soient une menace sur la sécurité des systèmes informatiques.
Une directive émanant du département de la Sécurité intérieure (DHS) ordonne mercredi aux agences fédérales de recenser dans les 30 jours tous les produits Kaspersky utilisés sur leurs systèmes informatiques et de les désinstaller dans les 90 jours.
Le DHS explique dans un communiqué être "inquiet des liens entre certains cadres de Kaspersky et des agences russes du renseignement".
Dans un communiqué, Kaspersky Lab a rejeté ces soupçons et estimé que la décision de Washington était liée à une mauvaise interprétation de la législation russe sur le partage des données, également évoquée par le département de la Sécurité intérieure à l'appui de sa décision.
La directive va plus loin que l'initiative prise en juillet: les produits Kaspersky avaient alors été retirés de la liste de l'Administration américaine des services généraux (General Services Administration, GSA) mais les agences gouvernementales américaines pouvaient encore en acquérir s'ils ne passaient pas par la procédure agréée par la GSA.
A l'époque, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov avait dénoncé une "décision politisée".

Reuters


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

"Le gouvernement pourrait abandonner les réformes en cas de remontée du prix du baril" - Mabrouk Aib

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Transformer en euros ou dollars votre épargne en devises ? - 31.8%
Ne pas céder à la panique car l'inflation sera encore maitrisée en 2018 ? - 11.2%
Plaider pour un changement de monnaie afin de bancariser l'argent informel ? - 50.9%

Total votes: 1822

Vidéos

Le CPP n’a pas comparé Bouteflika à Mugabe, mais n’en pense pas moins

A ne pas manquer

Prev Next

"L’Algérie résiste mieux que les autres pays africains à la crise pétrolière" (rapport)

Il est prévu que la situation soit moins inconfortable pour l’Algérie, dans les mois à venir.

"Le décret relatif au projet des 4000MW est illégal"-Badache (Audio-vidéo)

Le ministère de l’énergie n’a pas respecté son devoir d’impartialité en désignant Sonatrach et Sonelgaz pour participer au projet, selon M. Badache.

Tunisie : Baisse de l'indice de la production industrielle de 0,9% (INS)

Au cours du troisième trimestre de 2017, la progression de la production a été moins importante, dans l’ensemble de l’industrie, tout en se maintenant au même niveau que durant la même période de l’année précédente.