Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 23 Février 2018

La fortune de Trump n'est plus que de 3,5 milliards de dollars (Forbes)

La fortune de Donald Trump a fondu à 3,5 milliards de dollars (3,26 milliards d'euros), soit le tiers seulement de la somme qu'il annonçait pendant sa campagne électorale victorieuse aux Etats-Unis, selon la dernière édition du classement des grandes fortunes mondiales du magazine Forbes.
Le président américain dégringole ainsi de près de 140 places dans le 31e classement annuel du magazine, au 544e rang, en grande partie à cause du marasme du marché immobilier new-yorkais.
"L'immobilier à Manhattan est orienté à la baisse, donc la fortune de Donald Trump aussi", explique Forbes dans un communiqué publié lundi.
Le milliardaire devenu homme politique, qui occupait le 205e rang des grandes fortunes l'an dernier, s'éloigne ainsi de la tête du classement toujours occupée par Bill Gates.
Le cofondateur et ex-patron de Microsoft reste numéro un pour la quatrième année consécutive avec une fortune estimée à 86 milliards de dollars, contre 75 milliards l'an dernier.
Avec un montant de 75,6 milliards de dollars contre 60,8 milliards dans l'édition précédente, Warren Buffett, le président de la société d'investissement Berkshire Hathaway , reprend la deuxième place du classement qu'il avait laissée les deux années précédentes.
Jeff Bezos, le fondateur d'Amazon.com, est troisième avec une fortune qui a augmenté de 27,6 milliards de dollars pour atteindre 72,8 milliards.
Forbes a recensé cette année 2.043 milliardaires dans le monde, nouveau record.

Reuters


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

"Il faut poursuivre les réformes engagées au début des années 2000"-Temmar

A ne pas manquer

Prev Next

Le Maroc fera partie des cinq pays d'investissement de la BERD

Le président de la BERD, Suma Chakrabarti a souligné que sa banque est engagée et prête à continuer à soutenir le Maroc.

Algérie: Adoption de la loi sur le e-commerce, les premières réactions (Vidéo)

  Adoption de la loi sur le e-commerce, les premières réactions. Regarder la vidéo:      

Des "sommes énormes" ont été introduites dans les banques à partir du marché parallèle (Raouia)

      "Certains guichets bancaires ont été à l’origine d’entraves dans le domaine, au motif de la disposition relative à l’origine des fonds", a indiqué le ministre.