Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 21 Avril 2018

  •   APS
  • dimanche 19 mars 2017 19:21

Mali : la conférence d'entente nationale se tiendra du 27 mars au 2 avril à Bamako

La conférence d'entente nationale prévue dans l'Accord pour la paix et  la réconciliation au Mali, issu du processus d'Alger, se tiendra du 27 mars au 2 avril prochain à  Bamako, ont rapporté dimanche les médias maliens citant un communiqué de la présidence.

"La conférence d'entente nationale regroupera l'ensemble des forces vives du Mali, soit 300  participants venant des régions du district de Bamako et de la diaspora", a précisé le communiqué publié samedi par la présidence malienne à l'issue d'un conseil extraordinaire des ministres présidé  par le chef de l'Etat, Ibrahim Boubacar Keita.

La conférence, une des hautes aspirations de l'ensemble des Maliens, qui sera axée sur le thème "la paix, unité et la réconciliation", permettra d'"approfondir les débats sur les causes profondes du  conflit dans le nord du pays et d'élaborer une charte pour la paix, l'unité et la réconciliation  nationale sur une base consensuelle", précise le communiqué.

Le président de la commission préparatoire de la conférence, Baba Akhib Haïdara, qui présidera les travaux, a mené des consultations régionales dans toutes les régions du Mali. Et pour cette semaine des rencontres sont prévues à Kidal, à Bamako et dans les camps des réfugiés maliens de Mauritanie, du Burkina Faso et du Niger, et ce, dans le but d'informer et de sensibiliser les populations, mais  aussi de recenser les attentes des citoyens en vue d'une participation active à événement.

La commission constituée de 40 membres a tenu des rencontres avec les signataires de l'Accord de paix, les présidents des institutions d'Etat malien, des autorités administratives indépendantes,  les anciens Premiers ministres maliens et les représentants d'organisations et associations, de  partis politiques, des syndicats, des notables, des collectifs de femmes et jeunes, des membres de  la diaspora, la Mission des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) et du Comité de  suivi de l'Accord de paix.

"Ces consultations ont révélé une large adhésion des forces vives du Mali à la tenue de la  Conférence d'entente nationale qui sera organisée autour de trois grands thèmes, en l'occurrence, la  paix, l'unité et la réconciliation nationale", conclut le communiqué.

L'Accord de paix et la réconciliation au Mali, conclu après une plusieurs rounds de négociations à  Alger, a été signé en mai-juin par le gouvernement malin et des groupes politico-militaires.

 

APS



Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Tunisie: Grève générale dans tous les ports du pays les 26, 27 et 28 avril

  Cette décision a été prise à l’unanimité par le bureau exécutif élargi de l’UTICA consacré à l’examen du dossier des entreprises spécialisées dans l’amarrage, le désamarrage et la protection des navires ainsi que des différentes préoccupations des professionnels.

Algérie: le coût de réalisation des logements dans le Sud supérieur de 20% à celui des autres régions du pays

Le coût de réalisation d'un logement au Sud est estimé à 43.000 DA/m², contre 36.000 DA/m² dans les autres régions du territoire national.

La CEDEAO, cadre “idoine” pour institutionnaliser le partenariat d’exception Maroc-Afrique de l’Ouest (Brahim Fassi Fihri)

  La conférence d’Abidjan est initiée par l’Institut Amadeus en partenariat avec la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et avec la collaboration du Centre ivoirien des recherches économiques et sociales (CIRES).