Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 27 Juillet 2017

  •   APS
  • dimanche 19 mars 2017 19:21

Mali : la conférence d'entente nationale se tiendra du 27 mars au 2 avril à Bamako

La conférence d'entente nationale prévue dans l'Accord pour la paix et  la réconciliation au Mali, issu du processus d'Alger, se tiendra du 27 mars au 2 avril prochain à  Bamako, ont rapporté dimanche les médias maliens citant un communiqué de la présidence.

"La conférence d'entente nationale regroupera l'ensemble des forces vives du Mali, soit 300  participants venant des régions du district de Bamako et de la diaspora", a précisé le communiqué publié samedi par la présidence malienne à l'issue d'un conseil extraordinaire des ministres présidé  par le chef de l'Etat, Ibrahim Boubacar Keita.

La conférence, une des hautes aspirations de l'ensemble des Maliens, qui sera axée sur le thème "la paix, unité et la réconciliation", permettra d'"approfondir les débats sur les causes profondes du  conflit dans le nord du pays et d'élaborer une charte pour la paix, l'unité et la réconciliation  nationale sur une base consensuelle", précise le communiqué.

Le président de la commission préparatoire de la conférence, Baba Akhib Haïdara, qui présidera les travaux, a mené des consultations régionales dans toutes les régions du Mali. Et pour cette semaine des rencontres sont prévues à Kidal, à Bamako et dans les camps des réfugiés maliens de Mauritanie, du Burkina Faso et du Niger, et ce, dans le but d'informer et de sensibiliser les populations, mais  aussi de recenser les attentes des citoyens en vue d'une participation active à événement.

La commission constituée de 40 membres a tenu des rencontres avec les signataires de l'Accord de paix, les présidents des institutions d'Etat malien, des autorités administratives indépendantes,  les anciens Premiers ministres maliens et les représentants d'organisations et associations, de  partis politiques, des syndicats, des notables, des collectifs de femmes et jeunes, des membres de  la diaspora, la Mission des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) et du Comité de  suivi de l'Accord de paix.

"Ces consultations ont révélé une large adhésion des forces vives du Mali à la tenue de la  Conférence d'entente nationale qui sera organisée autour de trois grands thèmes, en l'occurrence, la  paix, l'unité et la réconciliation nationale", conclut le communiqué.

L'Accord de paix et la réconciliation au Mali, conclu après une plusieurs rounds de négociations à  Alger, a été signé en mai-juin par le gouvernement malin et des groupes politico-militaires.

 

APS



Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

L’ambassadeur italien à Alger a évoqué sur Radio M le procès Saipem et l’investissement de Cevital en Italie

Sondage

L’Algérie a battu ce mois de juillet un nouveau record du pic maximum appelé (PMA) en électricité. Le PMA oblige Sonelgaz à un investissement de plus de 500 milliards de dinars par an.

Vidéos

Le CPP part en vacances avec le routard du 5e mandat

A ne pas manquer

Prev Next

L'ambassadeur du Japon fait part de l'intérêt des constructeurs automobiles japonais à investir en Algérie

Le ministre de l’Industrie et des mines Mahdjoub Bedda s’est dit "ouvert" à toute proposition et négociation après la  finalisation du nouveau cahier des charges régissant cette activité.

Algérie- Tebboune va rencontrer dimanche le patronat et l’UGTA pour préparer la Tripartite

La rencontre intervient dans un contexte marqué par le bras de fer opposant Ali Haddad, patron de l’entreprise ETRHB Haddad et président du Forum des chefs d’entreprises (FCE) et le Premier ministre.

Dix étudiants algériens à Pékin pour le cycle de formation Huawei «Seeds for the Future»

Au cours de cette formation, les dix étudiants seront au contact direct avec les techniciens chinois qui élaborent des technologies de pointe.