Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 27 Avril 2017

La Turquie bien loin d'une adhésion à l'UE, dit Sigmar Gabriel

 

La Turquie n'a jamais été aussi éloignée d'une adhésion à l'Union européenne, estime le ministre allemand des Affaires étrangères.

Dans une interview au magazine Der Spiegel publiée samedi, Sigmar Gabriel revient sur les tensions apparues ces derniers temps entre la Turquie et l'Allemagne, et plus généralement l'UE.

"Aujourd'hui, la Turquie est manifestement plus loin qu'elle ne l'a jamais été de devenir membre de l'Union européenne", dit-il à propos des discussions menées de longue date avec Ankara.

L'Allemagne, comme les Pays-Bas pour les mêmes raisons, traversent un vif contentieux avec la Turquie, né des interdictions faites à des ministres turcs de tenir des réunions publiques dans le cadre de la campagne auprès de la diaspora turque en vue du référendum constitutionnel prévu le 16 avril.

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, qui compte sur ce référendum pour étendre ses pouvoirs, a accusé les deux pays de se comporter comme des Etats fascistes ou nazis.

Avant cette dernière polémique en date, l'UE a exprimé à plusieurs reprises son inquiétude face à la répression pratiquée à grande échelle en Turquie depuis la tentative de coup d'Etat militaire de juillet dernier.

Sigmar Gabriel, dans son interview, souligne que l'Allemagne, qui abrite une forte minorité turque, doit éviter de céder aux provocations de la Turquie car ce serait faire le jeu du président Erdogan, dont les propos inquiètent fortement dans les chancelleries européennes.

Reuters

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 26.04.2017 Macron-Le pen Nouveau monde en marche ?, Classement RSF Grine boulet de l'Algérie?

Sondage

Le ministre du commerce algérien parle d’une réduction de 15 milliards de dollars des importations en 2017.

Vidéos

"Les ventes de tablettes en baisse dans le monde, en hausse en Afrique"- Khadidja Kazitani-Deloitte Algérie

A ne pas manquer

Prev Next

Maroc: Dans le Rif, une fronde persistante qui se radicalise politiquement

                                La tension reste toujours vive dans la région du Rif, dans le nord du Maroc, où le ton des manifestations contre '"'la hogra'' et le ''Makhzen'', sept mois après la mort dans d’atroces conditions d’un poissonnier se radicalise prenant parfois des contours ''indépendantistes''.

Réponse à Slim Othmani (I) - Le Partenariat public-privé et le risque de prédation en Algérie

    L’article de Slim Othmani sur les «6 Syndromes Phobiques de l’Economie Algérienne» a inspiré au chroniqueur Abed Charef des réflexions en 4 parties dont nous commençons la publication aujourd’hui. Le premier article porte sur l'interdiction de fait du partenariat public-privé (PPP) qui constitue bien un handicap pour les entreprises algériennes. Mais, estime-il, l’introduire en l’état actuel des choses contient un...

Maroc: Le gouvernement El Othmani à l'épreuve des revendications syndicales

       Le vote de confiance des deux chambres du Parlement est déjà acquis au nouveau chef de Gouvernement marocain Saad Eddine El Othmani. Il lui reste l'épreuve des centrales syndicales qui ont ferraillé dur contre l’ex-gouvernement pour rétablir le dialogue social.