Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 25 Mars 2017

Yémen : L'ONU plaide pour un appui politique et financier en faveur des Yéménites

 

 L'envoyé spécial des Nations Unies pour le Yémen, Ismail Ould Cheikh Ahmed, a appelé vendredi la communauté internationale à faire tout possible pour faire cesser les combats et fournir une aide humanitaire dans le pays déchiré par des conflits.

Dans le cadre d'une visite officielle de quatre jours en Europe, l'envoyé de l'ONU s'est entretenu avec de hauts responsables gouvernementaux en France et en Allemagne dont le ministre français des affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, et le chef de la diplomatie allemande, Sigmar Gabriel, indique un communiqué de l'ONU.

A Berlin, M. Ould Cheikh Ahmed a également eu des discussions avec des dirigeants de la société civile. A Londres, il a participé à la réunion du Quint, qui regroupe des représentants du Royaume-Uni, d'Oman, de l'Arabie saoudite, des Emirats arabes Unis et des Etats-Unis. Les participants à la réunion dans la capitale britannique ont discuté des solutions possibles au conflit, y compris les besoins humanitaires actuels.

"Il est impératif que la situation au Yémen reste une priorité pour tout le monde", a déclaré M. Ould Cheikh Ahmed dans le communiqué. "Les agences humanitaires des Nations Unies et leurs partenaires ont élaboré des plans pour aider les civils dans le besoin, mais les besoins dépassent largement les ressources disponibles", a-t-il déclaré, appelant la communauté internationale à faire tout ce qui est en son pouvoir pour venir en aide aux Yéménites et promouvoir un règlement politique négocié dans le pays.

Selon des chiffres publiés par l'ONU en début de semaine, près de 80% des ménages au Yémen sont plus pauvres économiquement qu'avant le début des combats. De nouvelles données montrent également que 17 millions de Yéménites souffrent de faim, soit une augmentation de 21% depuis juin 2016. 

Xinhua

 

 

 

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Sondage

Le paiement électronique est en cours de lancement en Algérie depuis octobre dernier.

Est ce que vous comptez recourir rapidement à internet pour payer des factures ? - 30.8%
Est ce que vous préférez attendre de vous assurer de la sécurité des transactions avant de commencer ? - 37.4%
Vous ne vous sentez pas concerné car vous n’avez pas de carte CIB ou son équivalent des chèques postaux ? - 25.2%

Total votes: 575

Vidéos

CPP du 18.3.2017 : Combien se vend une tete de liste pour la députation ? L’après Bouteflika a-t-il déjà commencé ? Wassim Youcef et pas Kamel Daoud ?

Vidéos

"L’Opep et ses partenaires doivent reconduire leur accord de baisse de production"- N. Zouioueche

A ne pas manquer

Prev Next

Air Algérie - Le vol Alger-Istambul fait demi-tour, les passagers repartent dans un autre avion

L'avion qui devrait assurer hier soir un vol à destination d'Istanbul à partir d'Alger, a dû être remplacé après avoir fait un demi-tour en raison d'un problème technique, a indiqué Air Algérie  dans un communiqué.

Maroc: Bank Al Maghrib fait les comptes et explique le nouveau régime de change "flexible"

                                                                             A l'issue de sa première réunion trimestrielle de 2017, le conseil de la banque centrale du Maroc, Bank Al-Maghrib (BAM) a fait les comptes, maintenu ...

Tunisie : Grève générale dans le secteur de la santé publique le 05 avril prochain

La Tunisie se trouve entre les pressions du FMI et la résistance du syndicat UGTT qui montre des signes de colère. Dans le secteur de la santé, la grève générale est pour le 5 avril, rapporte TAP. Un avertissement au gouvernement qui s'apprête à présenter une "loi d'urgence économique" au parlement?