Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 30 Mai 2017

Yémen : L'ONU plaide pour un appui politique et financier en faveur des Yéménites

 

 L'envoyé spécial des Nations Unies pour le Yémen, Ismail Ould Cheikh Ahmed, a appelé vendredi la communauté internationale à faire tout possible pour faire cesser les combats et fournir une aide humanitaire dans le pays déchiré par des conflits.

Dans le cadre d'une visite officielle de quatre jours en Europe, l'envoyé de l'ONU s'est entretenu avec de hauts responsables gouvernementaux en France et en Allemagne dont le ministre français des affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, et le chef de la diplomatie allemande, Sigmar Gabriel, indique un communiqué de l'ONU.

A Berlin, M. Ould Cheikh Ahmed a également eu des discussions avec des dirigeants de la société civile. A Londres, il a participé à la réunion du Quint, qui regroupe des représentants du Royaume-Uni, d'Oman, de l'Arabie saoudite, des Emirats arabes Unis et des Etats-Unis. Les participants à la réunion dans la capitale britannique ont discuté des solutions possibles au conflit, y compris les besoins humanitaires actuels.

"Il est impératif que la situation au Yémen reste une priorité pour tout le monde", a déclaré M. Ould Cheikh Ahmed dans le communiqué. "Les agences humanitaires des Nations Unies et leurs partenaires ont élaboré des plans pour aider les civils dans le besoin, mais les besoins dépassent largement les ressources disponibles", a-t-il déclaré, appelant la communauté internationale à faire tout ce qui est en son pouvoir pour venir en aide aux Yéménites et promouvoir un règlement politique négocié dans le pays.

Selon des chiffres publiés par l'ONU en début de semaine, près de 80% des ménages au Yémen sont plus pauvres économiquement qu'avant le début des combats. De nouvelles données montrent également que 17 millions de Yéménites souffrent de faim, soit une augmentation de 21% depuis juin 2016. 

Xinhua

 

 

 

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP revendique un nouveau Tebboune tous les mercredis

Sondage

Le ministre du commerce algérien parle d’une réduction de 15 milliards de dollars des importations en 2017.

Vous approuvez cet objectif car il permettra d’effacer le déficit commercial ? - 28.8%
Vous considérez que c’est un objectif non raisonnable car il va créer de la pénurie et de la récession ? - 28.8%
Vous pensez que le vrai objectif du gouvernement est de maintenir coute que coute les réserves de change au-dessus de 100 milliards de dollars ? - 33.4%

Total votes: 860

Vidéos

Hassen Khelifati " Des faillites ne sont plus à exclure dans le secteur des assurances "

A ne pas manquer

Prev Next

Tunisie - Le déficit de la balance courante s'est fortement aggravé et atteint 4,1% du PIB

  Le déficit commercial s’est aggravé, à fin avril 2017, pour se situer à 4,31 milliards de dinars, contre 3,30 milliards de dinars en avril 2016, selon le rapport de la Banque centrale de Tunisie sur les “évolutions économiques et monétaires”, publié en mai 2017.

Algérie - Les milliards de dollars d'investissements du saoudien Radyolla dans le phosphate n'étaient que du vent

Ce qui devait être un méga-investissement saoudien de 15 milliards de dollars dans le secteur des phosphates et qui a été présenté, l'espace d'un moment fugace comme un gros succès de Abdeslam Bouchouareb n’était que du vent, révèle une enquête de Tariq Hafid, publiée aujourd'hui dans Le Soir d’Algérie.

Algém6rie - Les 15 milliards d'investissements du saoudien Radyolla dans le phosphate n'étaient que du vent

Ce qui devait être un méga-investissement saoudien de 15 milliards de dollars dans le secteur des phosphates et qui a été présenté, l'espace d'un moment fugace comme un gros succès de Abdeslam Bouchouareb n’était que du vent, révèle une enquête de Tariq Hafid, publiée aujourd'hui dans Le Soir d’Algérie.