Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 30 Mai 2017

La Banque mondiale prévoit une reprise de la croissance économique mondiale en 2017

La Banque mondiale a déclaré mardi dans son dernier rapport que l'économie mondiale devrait connaître une reprise modérée au cours des années à venir, avec des taux de croissance de 2,7 % en 2017 et de 2,9 % en 2018.
La croissance prévue pour l'année 2017 est maintenant supérieure aux prévisions antérieures de 2,3 % qui avaient été formulées en 2016. Elle reste cependant inférieure de 0,1 % aux estimations les plus optimistes qui avaient été faites en juin 2016, a affirmé la Banque mondiale dans son rapport phare sur les Perspectives économiques mondiales.
L'établissement de prêt basé à Washington a imputé cette légère accélération de la croissance aux améliorations constatées au sein des marchés émergents et des économies en voie de développement, qui étaient initialement supposées connaître une récession, et plus particulièrement à la hausse des prix des matières premières.
La Banque mondiale prévoit pour les marchés émergents et les économies en voie de développement une croissance de l'ordre de 4,2 % en 2017 et 4,6 % en 2018.
Ces économies devraient contribuer à hauteur de 1,6 point de pourcentage à la croissance globale en 2017, et représenter 60 % de la croissance mondiale totale pour la première fois depuis 2013.

Xinhua


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP revendique un nouveau Tebboune tous les mercredis

Sondage

Le ministre du commerce algérien parle d’une réduction de 15 milliards de dollars des importations en 2017.

Vous approuvez cet objectif car il permettra d’effacer le déficit commercial ? - 28.8%
Vous considérez que c’est un objectif non raisonnable car il va créer de la pénurie et de la récession ? - 28.8%
Vous pensez que le vrai objectif du gouvernement est de maintenir coute que coute les réserves de change au-dessus de 100 milliards de dollars ? - 33.4%

Total votes: 860

Vidéos

Hassen Khelifati " Des faillites ne sont plus à exclure dans le secteur des assurances "

A ne pas manquer

Prev Next

Tunisie - Le déficit de la balance courante s'est fortement aggravé et atteint 4,1% du PIB

  Le déficit commercial s’est aggravé, à fin avril 2017, pour se situer à 4,31 milliards de dinars, contre 3,30 milliards de dinars en avril 2016, selon le rapport de la Banque centrale de Tunisie sur les “évolutions économiques et monétaires”, publié en mai 2017.

Algérie - Les milliards de dollars d'investissements du saoudien Radyolla dans le phosphate n'étaient que du vent

Ce qui devait être un méga-investissement saoudien de 15 milliards de dollars dans le secteur des phosphates et qui a été présenté, l'espace d'un moment fugace comme un gros succès de Abdeslam Bouchouareb n’était que du vent, révèle une enquête de Tariq Hafid, publiée aujourd'hui dans Le Soir d’Algérie.

Algém6rie - Les 15 milliards d'investissements du saoudien Radyolla dans le phosphate n'étaient que du vent

Ce qui devait être un méga-investissement saoudien de 15 milliards de dollars dans le secteur des phosphates et qui a été présenté, l'espace d'un moment fugace comme un gros succès de Abdeslam Bouchouareb n’était que du vent, révèle une enquête de Tariq Hafid, publiée aujourd'hui dans Le Soir d’Algérie.