Rapporter un commentaire

Très mauvaise nouvelle pour l'Algérie en voie de renaissance industrielle qui voit à sa porte se poser et s'opposer directement un concurrent chinois redoutable qui a déjà mis des milliers d'usines européennes à la casse, et de plus les Chinois ne s'arrêteront pas là, ce n'est qu'une entrée en matière. Nos dirigeants se rendent ils compte de ça?