Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 23 Février 2018

Maghreb Emergent

Maghreb Emergent

URL du site internet:

Le ministre de l'Energie, Mustapha Guitouni a fait état, jeudi à Alger, d'un programme de réhabilitation et de modernisation des raffineries en service pour l'augmentation de leurs capacités de production à près de 31 millions de tonnes d'ici fin 2018 contre 27 millions de tonnes actuellement, annonçant l'entrée en production de la raffinerie de Hassi Messaoud en 2022 pour être suivie de celle de Tiaret.
"En application du programme du président de la République, Abdelaziz Bouteflika visant à répondre à la demande croissante en carburant, le secteur de l'énergie a tracé un programme ambitieux visant essentiellement à réhabiliter et à moderniser les raffineries en service et augmenter les capacités de production à près de 31 millions de tonnes d'ici fin 2018 contre 27 millions de tonnes actuellement", a indiqué le ministre lors d'une séance plénière à l'Assemblée populaire nationale (APN) en réponse àune question orale du député Khaled Bourbah sur le projet de réalisation d'une raffinerie de pétrole dans la wilaya de Tiaret.
Ce programme vise, également  à améliorer la qualité des produits pétroliers conformément aux normes internationales et à réaliser de nouvelles raffineries, a précisé le premier responsable du secteur.
Le programme des nouvelles raffineries a été élaboré sur la base de "plusieurs données et considérations économiques et stratégiques, dont notamment la disponibilité de ressources pour approvisionner la raffinerie en brut à long terme et des infrastructures nécessaires pour assurer le transport des produits raffinés sur le marché national et leur exportation", a fait savoir M. Guitouni.
Le programme des nouvelles raffineries prend en compte les risques sismiques par rapport à la nature du sol et à la disponibilité de l'eau ainsi que le nombre des raffineries devant être réalisées et les sites appropriés pour leur réalisation, a-t-il précisé, ajoutant que de nouvelles raffineries seront réalisées sur la base des ces données.
Guitouni a rappelé que le monde a été confronté à la fin de l'année 2014 et durant les années 2015 et 2016 à une récession économique et les marchés internationaux du pétrole avaient connu un recul de la demande et une chute vertigineuse des prix.
Le ministre a indiqué que les étude d'ingénierie les deux projets de raffineries à Hassi Messaoud et à Tiaret ont été achevées en septembre 2017 et les travaux d'aménagement de leurs sites sont encours.
Au regard des considérations économiques et techniques expliquées, un avis d'appel d'offre a été lancé pour la raffinerie de Hassi Messaoud en premier lieu, a indiqué le ministre de l'énergie, ajoutant que son entrée en production est prévue dés 2022 pour être suivie par celle de Tiaret.

APS

Le Maroc va accueillir du 10 au 12 octobre la conférence de l’Alliance globale des institutions nationales des droits de l’Homme (GANHRI), a annoncé jeudi le président du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), Driss El-Yazami.
L’événement qui se tiendra à Marrakech offre l’opportunité pour un grand moment d’échanges et de débat sur un thème prioritaire pour les trois prochaines années, donnant lieu à un plan d’action en la matière, a déclaré M. El Yazami à la MAP en marge de sa participation à la réunion annuelle de la GANHRI à Genève.

MAP

Le ministre de l'Habitat, de l'urbanisme et de la ville, Abdelwahid Temmar a affirmé, jeudi, que les chantiers des logements AADL à l'arrêt dans certaines wilayas, en raison de la lenteur de certains entrepreneurs notamment étrangers, seront relancés.
Des rencontres sont prévues avec les entrepreneurs choisis pour la relance de ces chantiers à travers 20 wilayas, a indiqué le ministre, lors d'une séance plénière de l'Assemblée populaire nationale (APN), consacrée aux questions orales.
A une question du député Seloua Laaloui du Rassemblement national démocratique (RND) sur les mesures prises pour mettre fin à la lenteur des chantiers AADL dans la wilaya de Souk Ahras, M. Temmar a précisé que le retard ne concernait pas uniquement cette wilaya mais une vingtaine de wilayas, affirmant que ce retard sera rattrapé, à travers la relance de tous les chantiers.
La wilaya de Souk Ahras a bénéficié d'un programme de réalisation de 2300 logements de type location-vente, dont 1500 unités dans la commune de Souk Ahras où le taux de réalisation du chantier n'a pas dépassé 8%, a-t-il fait savoir.
L'AADL a adressé une mise en demeure à l'entrepreneur en charge du chantier, a-t-il précisé, soulignant la prise des procédures légales nécessaires à son encontre, s'il ne se conformait pas à cette dernière.
Pour ce qui est du retard accusé dans la réalisation de 300 logements dans la commune de Sedrata dans la même wilaya, le ministre a indiqué que cela était dû à l'atermoiement de la société chinoise en charge du projet, ce qui a contraint l'agence AADL à résilier le contrat et à choisir un  autre entrepreneur qui a été vivement appelé à rattraper le retard.
S'agissant du projet des 500 logements AADL dans la commune de Medaourouche qui a également accusé un retard de réalisation, M. Temmar a précisé que le retrait de la société turque en charge de la réalisation a contraint l'agence AADL à négocier avec des sociétés nationales pour relancer le projet, ajoutant que l'agence attend l'aval du conseil du gouvernement pour lancer les travaux de ce chantier.  La wilaya de Souk Ahras a bénéficié d'un quota supplémentaire de 1.700 logements, hissant ainsi le nombre des logements AADL en cours de réalisation dans la wilaya à 4.000 unités, alors que 4.570 souscripteurs se sont acquittés de la première tranche du coût du logement, précise le ministre.
Les 570  souscripteurs restants dont les logements n'ont pas encore été programmés seront pris en charge au sein du quota réservé à cette wilaya en 2019, a-t-il poursuivi, réitérant l'engagement de l'Etat à assurer un logement aux souscripteurs ayant payé la première tranche.
A une question du député Messaoud Amraoui (Union Nahda-Adala-Bina ) sur le retard accusé dans la réalisation de 800 logements AADL prévus à Biskra, le ministre a rappelé que cette wilaya avait bénéficié d'un programme pour la réalisation de 2.200 logements AADL.
S'agissant du retard accusé dans la réalisation de 800 logements à l'ouest de Biskra dont le taux d'avancement des travaux ne dépasse pas 9%, M. Temmar a expliqué que ce retard était dû à l'atermoiement de l'entrepreneur qui a été remplacé par un autre entrepreneur national, après la résiliation de son contrat, ajoutant que son département attend l'aval du conseil des ministres pour achever ce programme.
Concernant le logement public aidé (LPA), le premier responsable de l'Habitat a relevé un déphasage entre le règlement des aides dans le cadre de la Caisse nationale du logement (CNL) et le rythme de réalisation de ces logements, précisant que le décret exécutif de janvier 2018 fixant les niveaux d'aides directes de l'Etat pour l'acquisition d'un logement rural ou individuel permettrait de conférer davantage de rigueur à la réalisation des projets.

APS

Des stations de péage situées sur le tronçon ouest de l’autoroute est-ouest seront réceptionnées fin octobre prochain, a-t-on appris jeudi à l'occasion de la visite du ministre des Travaux publics et des Transports, Abdelghani Zaalane dans la wilaya de Mascara.
Les responsables de la direction régionale de l’Agence nationale des autoroutes d’Oran ont indiqué au ministre que le taux d’avancement des travaux a atteint 61% au niveau des 15 stations et du siège de la direction d’exploitation régionale de ces stations et devront être achevés fin octobre prochain, suivant un calendrier en cours d’exécution par une société étrangère chargée du projet.
En inspectant le projet de réalisation du siège de la direction régionale ouest d’exploitation des stations de péage et la station péage sur  l’échangeur de Sig situés dans la commune de Ras El Ain Amirouche sur l’autoroute est-ouest, Abdelghani Zaalane a sommé l'entreprise en charge des travaux de doubler d'efforts et  renforcer les chantiers en moyens humains et matériels pour éviter tout retard afin de réceptionner le projet dans les délais impartis.
Le ministre a insisté devant les cadres de l’Agence nationale des autoroutes sur le suivi du projet et l’intervention à tous les niveaux pour traiter d'éventuels dysfonctionnements pouvant entraver le déroulement des travaux et retarder la concrétisation du projet doté d'une enveloppe de 32,4 milliards DA.

APS

“Tunisia Digital Day", premier événement en Tunisie totalement dédié au digital, se tiendra du 15 au 16 mars 2018, dans la capitale, sur le thème “What’s next?” (le futur du digital), en vue de partager les dernières tendances et les meilleures pratiques “best practices” pour l’année 2018 concernant des sujets d’actualité dans ce domaine, ont annoncé vendredi, les organisateurs.
La manifestation réunira des acteurs du monde digital deux journées pour débattre des thématiques d’actualité dans le digital en 2018, tels que le processus de l’innovation et la créativité, le leadership dans un monde digitalisé, les monnaies virtuelles, BlockChain et Cryptomonnaies, les secrets du succès pour les marques sur Facebook et les facteurs de croissance, les dernières tendances et le futur de l’internet des objets (IoT).
Des conférences seront assurées par des intervenants tunisiens et américains opérant à la Silicon Valley en Californie parmi lesquels des conférenciers de Symantec, Dell, Facebook ayant aussi évolué dans des institutions et entreprises géantes comme Google,Adobe, Stanford University…
Les deux éditions précédentes de Tunisia Digital Day ont porté sur l’état de l’art et les tendances dans le digital (Social Media, E-commerce, Relation client, E-réputation…).

TAP

Le salon international du tourisme de Belgrade a ouvert ses portes, jeudi, avec la participation, pour la première fois, du Royaume du Maroc dans cet important forum annuel de l’Europe de l’Est et des Balkans.
Le stand marocain a mis en relief les caractéristiques de l’architecture originelle des villes anciennes et permet ainsi aux visiteurs de s’informer sur les potentialités touristiques et diversifiées du Maroc à travers un certain nombre de publications promotionnelles en langue serbe ainsi que des photos et la diffusions de vidéos.

MAP

L'administration américaine a décidé d'étendre considérablement les sanctions contre la Corée du Nord afin de priver ses autorités des moyens de financer son programme nucléaire, a déclaré vendredi le Président Donald Trump.
«Aujourd'hui, j'annonce que nous introduisons le plus grand paquet de sanctions contre le régime nord-coréen. Le Trésor prendra bientôt de nouvelles mesures pour continuer à limiter les sources de revenus et de carburant que le régime utilise pour financer son programme nucléaire», a déclaré M.Trump lors d'un discours devant le Conservative Political Action Conference (CPAC), grand-messe annuelle des conservateurs américains.
Les sanctions visent 56 sociétés de transport maritime qui aident Pyongyang «à échapper aux sanctions», selon le communiqué de la Maison-Blanche.
Il s'agit de sanctions unilatérales adoptées uniquement par les États-Unis. Le 23 décembre dernier, le Conseil de sécurité de l'Onu avait adopté de nouvelles sanctions à l'égard de Pyongyang en réponse au tir de missile balistique effectué le 29 novembre. Le document adopté limitait l'approvisionnement en pétrole de la Corée du Nord et exigeait que tous les pays accueillant des travailleurs nord-coréens les expulsent. Il s'agissait du neuvième train de sanctions onusiennes particulièrement drastiques contre Pyongyang. Les trois derniers avaient été adoptés sous l'impulsion de Washington après des essais de missiles et un test nucléaire menés par la Corée du Nord.

Sputnik 

Le Président directeur général de la Banque extérieure d'Algérie (BEA), Semid Brahim, a annoncé, jeudi à partir de Blida, le lancement de la commercialisation de la Master Card par sa banque, pour la première fois en Algérie.
La BEA est la première banque algérienne à se lancer dans la commercialisation de la Master Card, un nouveau produit accessible à tout client détenteur d'un compte en devises, a indiqué M. Semid dans une déclaration à la presse, en marge d'une visite de travail du ministre des Finances, Abderrahmane Raouia, à Blida.
"Ce nouveau produit bancaire est disponible en deux offres, la Master Card Elite et la World Elite Mastercard", a-t-il ajouté, signalant qu'il s'agit d'offres uniques en Algérie, voire même en Tunisie et au Maroc.
Cette prestation profitera également aux hadjis algériens qui auront à disposition des cartes prépayées, dès la prochaine saison, à même de leur permettre de disposer d'un mécanisme d'autofinancement, "de loin plus efficient et plus sécurisé que l'usage de l'argent liquide", a souligné le même responsable.
Par ailleurs, le PDG de la BEA a annoncé l'ouverture programmée en "décembre prochain" de deux agences ou trois de la BEA en France, et ce en application des instructions du Premier ministre portant ouverture d'agences bancaires à l'étranger, a-t-il précisé.

APS

Le wali de Bechar vient de mettre à la disposition des habitants de la wilaya de Bechar un compte e-mail ( Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ) pour communiquer avec eux et éventuellement prendre en charge en "temps réel" leurs préoccupations, a-t-on appris mardi de la cellule de communication de la wilaya.
L’initiative a pour but de permettre au premier responsable de l’exécutif de cette wilaya, Tewfik Dziri, d’être informé des différentes doléances des citoyens auprès des administrations et établissements publics, et d’être informé au quotidien de leur préoccupations, dans la perspective d’une meilleure prise en charge de ces doléances et préoccupations, a-t-on précisé.
Avec l’ouverture de ce compte, la wilaya de Bechar, qui dispose déjà d’une page Facebook et de son propre site internet, innove en matière de communication avec les administrés et ouvre un espace de communication et de propositions de citoyens dans les différents domaines du développement local, a-t-on souligné.
Plusieurs citoyens du chef-lieu de wilaya ont salué cette initiative de communication directe avec le premier responsable de la wilaya, qui s’inscrit dans le cadre des efforts de modernisation et d’adaptation des institutions administratives officielles aux technologies de l’information et de la communication.
Il s’agit ainsi de s’adapter aux nouvelles technologies et habitudes de communication des habitants de la région qui a connu un développement important en matière d’accès à l’internet à l’ensemble des habitants des 21 communes de la wilaya, a-t-on fait savoir.

APS

Le Centre de promotion des exportations (CEPEX) lance un projet pilote pour le développement des exportations du secteur textile tunisien en Russie, au profit de 15 entreprises tunisiennes, opérant dans ce domaine et ayant au moins trois ans d’existence, dont la date n’est pas encore précisée.
Selon un communiqué, publié, vendredi, par le centre, ce programme offrira aux entreprises une formation sur les exigences d’accès au marché Russe et des rencontres bilatérales (B-to-B) à Moscou, à Saint-Pétersbourg et en Tunisie outre l’organisation d’ une campagne promotionnelle du secteur textile tunisien sur le marché Russe. Le CEPEX appelle les entreprises tunisiennes intéressées par ce programme à présenter leurs candidatures avant le 9 mars 2018.
Le marché russe bénéficie d’un fort potentiel, il est dominé par les importations qui ont augmenté, au cours des dernières années, de 7 à 9%. En 2015, la Russie était le 24ème plus grand importateur du textile, enregistrant 184 milliards de dollars d’importations. Le marché russe de l’habillement est estimé à plus 28 millions d’euros (40 millions de dollars), selon le CEPEX.

TAP

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

"Il faut poursuivre les réformes engagées au début des années 2000"-Temmar

A ne pas manquer

Prev Next

Le pain, le lait, le mini krach boursier de Wall Street et les paris de 2018

La chronique hebdomadaire d’El Kadi Ihsane sur El Watan traite de la cacophonie sur les subventions et le sens du mini krach boursier qui menace le capitalisme mondial. 

Algérie : Des stations de péage de l’autoroute est-ouest seront livrées en octobre prochain

    Le gouvernement a réservé une rallonge financière pour la prise en charge des travaux supplémentaires du projet de l’accès entre Mascara et l’autoroute est-ouest.

Le Maroc fera partie des cinq pays d'investissement de la BERD

Le président de la BERD, Suma Chakrabarti a souligné que sa banque est engagée et prête à continuer à soutenir le Maroc.