Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 26 Avril 2018

Maroc: Plus de 1.400 exposants issus de 67 pays prennent part au Salon International de l'Agriculture de Meknès

Prévue du 24 au 29 avril 2018 à Meknès (centre du Maroc), la 11e édition du Salon International de l'Agriculture (SIAM) devra connaitre la participation de plus de 1.400 exposants issus de 67 pays et drainer plus de 850 000 visiteurs.
Cette édition, organisée par le commissariat général du Salon et le ministère de l'Agriculture et de la Pêche maritime, en partenariat avec l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), sera organisée sous le thème "Logistique et marchés agricoles".
Il s'agit d'un rendez-vous annuel incontournable de l'agriculture et des opérateurs du secteur agricole consacré au fil des années comme un carrefour de rencontre de haut niveau des décideurs marocains et internationaux.
Ministres et grandes personnalités du monde agricole d'Europe, d'Afrique et du monde arabe s'y retrouvent pour délivrer leurs visions sur les perspectives d'une agriculture plus que jamais interpellée pour des défis majeurs liés à la protection des populations, des territoires et de l'équilibre de la planète.
Cette année, le Royaume des Pays-Bas participe en tant qu'invité d'honneur. Considérés comme la "porte de l'Europe", les Pays-Bas bénéficient d'un réseau logistique de premier plan et représentent l'une des places centrales du commerce européen et mondial pour les produits agricoles.
"Avec un réseau d'infrastructures logistiques extrêmement diversifié, le modèle néerlandais constitue un benchmark intéressant par rapport à la problématique de l'année", expliquent les organisateurs.
Depuis sa création en 2006, le SIAM s'est assigné comme objectifs de faciliter les échanges entre les différents intervenants en matière d'expertise, de savoir et d'expérience, favoriser le transfert des nouvelles technologies et sensibiliser les partenaires à la nécessité de la protection des ressources naturelles.
Pour le commissaire du SIAM, Jaouad Chami, "cette édition du SIAM, qui constitue la première manifestation agricole à échelle africaine, sera marquée par un programme riche s'articulant autour du partage des résultats des recherches et expériences via un cycle de conférences, d'interventions des experts et de conventions de partenariats avec la participation d'opérateurs économiques et de professionnels".
Conscient de son rôle, le SIAM partagera les résultats des recherches via un cycle de conférences sur ce sujet, l'intervention des experts et le partage d'expériences ayant donné des résultats.
Ainsi, il sera question de débattre de la gestion des sols agricoles, la préservation et l'optimisation de l'utilisation de l'eau, des fertilisants et des produits phytosanitaires, la réduction de l'empreinte environnementale du travail agricole, le confort et la sécurité des agriculteurs, la production d'une énergie renouvelable à partir de déchets agricoles, et de la production de manière durable. Tous ces défis sont accentués par le changement climatique qui amplifie davantage les menaces qui existent déjà sur la sécurité alimentaire et la nutrition.
Lors de cette manifestation, chacune des 12 régions du royaume est représentée déclinant toutes les thématiques relatives à l'agriculture de sa zone géographique, les particularités géo-climatiques, les produits du terroir, l'agrotourisme et la politique agricole.

Xinhua


Évaluer cet élément
(2 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Energie: Guitouni invite les opérateurs allemands à créer des sociétés mixtes en Algérie

  Le ministre a parlé de la volonté de l’Algérie de fabriquer des équipements localement dont principalement les panneaux solaires localement. 

La cour des comptes se chargera de la certification des comptes de l’Etat

  La cour des comptes se dotera d’une nouvelle fonction qui est la certification des comptes de l’Etat. Cette prérogative figure parmi les amendements de la loi organique de la loi de finance », a déclaré Abdelkader Benmarouf, président de la cour des comptes d’Algérie en marge du séminaire de clôture du jumelage entre l’Algérie et l’Union européenne pour le renforcement...

La hausse conjoncturelle des prix du pétrole et l’optimisme béat de l’Algérie

  L’optimisme de l’Algérie ne tient pas route parce que les arguments avancés par nombre d’expert à travers le monde font état d’une hausse conjoncturelle, même si la remontée en surface des fondamentaux laisse penser le contraire. La tendance haussière actuelle des prix du pétrole est-elle durable ? C’est le souhait de l’Algérie et c’est le pronostic fait par Mourad Preure.  Le PDG...