Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 26 Avril 2018

Tunisie: “Il ne faut pas rejeter la responsabilité de la crise de l’enseignement secondaire sur l’UGTT” (SG))

Le secrétaire général de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), Noureddine Taboubi a estimé, dimanche à Sfax, qu’il ne faut pas rejeter la responsabilité de la diabolisation du secteur de l’enseignement secondaire et de la crise qu’il traverse sur l’organisation ouvrière et sur la fédération générale de l’enseignement secondaire, mais plutôt sur l’autorité de tutelle qui a placé des obstacles aux négociations et au dialogue.
Taboubi qui présidait un meeting syndical et ouvrier devant le siège de l’union régionale des travailleurs à Sfax, a ajouté, qu’il n’est aucunement acceptable de diaboliser la fédération générale de l’enseignement secondaire et ses adhérents parmi les éducateurs et les éducatrices qui ont tout fait pour assurer le bon déroulement des cours pendant les années difficiles qui ont suivi la révolution.
Le responsable syndical a, cependant, affirmé que l’UGTT œuvrera en vue d'”assurer le succès de l’année scolaire actuelle quelque soit le prix à payer.”
Par ailleurs, Taboubi a réitéré l’attachement de l’organisation syndicale à sa position concernant la non cession du secteur public, soulignant que les négociations sociales dans le secteur public et la fonction publique démarreront au cours de la semaine prochaine.
Au terme de ce meeting qui a connu une forte participation de citoyens et la présence de membres du Bureau exécutif de l’Union, une marche est partie du siège de l’union régionale du travail à Sfax pour parcourir les différentes artères de la ville et se terminer là où elle a commencé.
Les manifestants ont scandé des slogans appelant au maintien de l’âge actuel de départ à la retraite et au changement du gouvernement Chahed.

TAP


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Energie: Guitouni invite les opérateurs allemands à créer des sociétés mixtes en Algérie

  Le ministre a parlé de la volonté de l’Algérie de fabriquer des équipements localement dont principalement les panneaux solaires localement. 

La cour des comptes se chargera de la certification des comptes de l’Etat

  La cour des comptes se dotera d’une nouvelle fonction qui est la certification des comptes de l’Etat. Cette prérogative figure parmi les amendements de la loi organique de la loi de finance », a déclaré Abdelkader Benmarouf, président de la cour des comptes d’Algérie en marge du séminaire de clôture du jumelage entre l’Algérie et l’Union européenne pour le renforcement...

La hausse conjoncturelle des prix du pétrole et l’optimisme béat de l’Algérie

  L’optimisme de l’Algérie ne tient pas route parce que les arguments avancés par nombre d’expert à travers le monde font état d’une hausse conjoncturelle, même si la remontée en surface des fondamentaux laisse penser le contraire. La tendance haussière actuelle des prix du pétrole est-elle durable ? C’est le souhait de l’Algérie et c’est le pronostic fait par Mourad Preure.  Le PDG...