Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 25 Avril 2018

Tunisie: Nous avons toujours peur de nous sentir agressés et frustrés (étudiante africaine)

“La semaine dernière, j’ai été victime de harcèlement sexuel, en plein jour, devant ma résidence alors que j’attendais un taxi pour me rendre à mon université. Personne autour de moi n’a réagi devant cette scène, pas même les policiers”, a témoigné une jeune étudiante subsaharienne inscrite à l’Université Libre de Tunis (ULT), lors d’un débat sur la loi contre les discriminations raciales tenu, mercredi, au siège de l’ULT.
“La communauté africaine est exposée quotidiennement à des actes racistes. Nous avons toujours peur de nous sentir agressés et frustrés dehors. Comment cette loi pourrait protéger nos droits et changer les mentalités tunisiennes?”, a-t-elle ajouté en s’adressant au ministre chargé des relations avec les instances constitutionnelles et la société civile, Mehdi Ben Gharbia.
Réagissant à ce témoignage, le ministre a déclaré que ce projet de loi sur la lutte contre la discrimination raciale qui est, actuellement, sous la loupe de la commission parlementaire des droits et des libertés permettra enfin d’incriminer de tels actes, soulignant que la Tunisie n’a jamais été un pays raciste dans ses lois.
“Premier pays africain à avoir aboli l’esclavage, la Tunisie n’a jamais disposé de lois ségrégationnistes”, a-t-il insisté, estimant que le racisme en Tunisie demeure une question de mentalités qu’il faut combattre grâce, notamment, à l’éducation parentale et scolaire.
Jamila Ksiksi, députée à l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) a indiqué, lors de ce débat organisé par l’Association Tunisienne de Soutien aux Minorités à l’occasion de la célébration de la journée internationale
pour l’élimination de la discrimination raciale, que cette loi va enfin combler le vide juridique existant en matière de racisme, précisant que cela va permettre aux victimes d’avoir enfin gain de cause.
En vertu de ce texte, a-t-elle dit, une commission nationale de lutte contre la discrimination raciale sera créée, faisant savoir qu’elle aura pour mission de proposer les politiques, les stratégies et les programmes d’action au niveau national pour lutter contre ce phénomène.
Et de souligner que ce texte est une loi intégrale qui prévoit la prévention, la protection et les sanctions, soulignant que la commission parlementaire des droits et des libertés milite pour améliorer les conditions d’accueil et de séjour de la communauté africaine en Tunisie.
Adopté le 17 janvier dernier en conseil des ministres, ce projet de loi comporte 11 articles. En vertu de ce texte, l’Etat s’engage à mettre en place des politiques publiques et des stratégies nationales à même de lutter contre toutes les formes de discrimination raciale dans tous les secteurs et de proposer des programmes de sensibilisation et de formation. Il s’agit également, d’apporter toute la prise en charge psychologique et sociale nécessaire aux victimes.

TAP


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

La cour des comptes se chargera de la certification des comptes de l’Etat

  La cour des comptes se dotera d’une nouvelle fonction qui est la certification des comptes de l’Etat. Cette prérogative figure parmi les amendements de la loi organique de la loi de finance », a déclaré Abdelkader Benmarouf, président de la cour des comptes d’Algérie en marge du séminaire de clôture du jumelage entre l’Algérie et l’Union européenne pour le renforcement...

La hausse conjoncturelle des prix du pétrole et l’optimisme béat de l’Algérie

  L’optimisme de l’Algérie ne tient pas route parce que les arguments avancés par nombre d’expert à travers le monde font état d’une hausse conjoncturelle, même si la remontée en surface des fondamentaux laisse penser le contraire. La tendance haussière actuelle des prix du pétrole est-elle durable ? C’est le souhait de l’Algérie et c’est le pronostic fait par Mourad Preure.  Le PDG...

Pétrole: Sonatrach a réalisé un premier forage au Niger

  Outre Sonatrach, le Britannique Savannah Petroleum et le Chinois CNPC sont également présents au Niger.Sonatrach a foré son premier puits au Niger, a affirmé mardi 24 avril le PDG de la compagnie qui avait précédemment annoncé la découverte d’un gisement pétrolier dans le pays voisin.Le forage a été réalisé, selon des déclarations de M. Ould Kaddour rapportées par l’APS, par...