Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 25 Avril 2018

L’Agora des dirigeants France-Algérie espère tisser des relations de partenariats durables

L’Agora des dirigeants France-Algérie, un club d'affaires composé de chefs d'entreprises françaises réuni lundi à Alger, espère tisser des relations de partenariats durables en Algérie, au moment où les investissements français souffrent d’une forte concurrence des autres partenaires du pays a indiqué le président de ce club Karim Zeribi. 
Lors d’une conférence de presse animée à l’issue d’un séjour, de deux jours, en Algérie d’une délégation d’une vingtaine de chefs d’entreprises de l'Agora représentent des filiales de grands groupes publics et privés, de PME et de starts-up, M. Zeribi a souligné que ce club favorise, par sa démarche, des partenariats gagnants-gagnants tant en France qu’en Algérie.
Ainsi, ce responsable a fait part du potentiel énorme de partenariats existant entre les deux pays, mettant ainsi l’accent sur la nécessité de prendre, en tous domaines, des initiatives pour évoquer le présent ainsi que l’avenir de l’Algérie et de la France .
Intitulé "24 heures à Alger", le déplacement de cette délégation, a  permis, selon M. Zeribi, aux chefs d’entreprises français de rencontrer leurs homologues algériens ainsi que les ministres du Tourisme et de l'Artisanat, du Commerce et des responsables du ministère de l’Industrie et des mines .
Selon lui, ce club d'affaires, qui a deux (2) ans d’existence, se réunit une (1) fois par mois à Paris à l’effet de favoriser les investissements français en Algérie.
Lors de son intervention, M. Zeribi n’a pas, manqué de signaler que la règle des 51/49% ne constitue guère un obstacle pour les investisseurs français.
"Il faut respecter la réglementation algérienne régissant l’investissement étranger en Algérie", a-t-il dit ajoutant que "le partenariat pour l'Algérie est aujourd’hui incontournable" .
Zeribi n’a également pas manqué de faire le point sur la régression des stocks d’investissements français en Algérie en raison de la forte concurrence des autres partenaires du pays.
Selon lui, la France qui a perdu, ces dernières années, des parts de marché en Algérie, capitalise actuellement un stock d’investissements estimé à 2,5 milliards d’euros.
Le Président de l’Agora a, à ce propos, mis en exergue la vision, de ce club visant à favoriser des investissements durables .
Ainsi, pour lui, tous les secteurs économiques représentent des "opportunités d’investissement" pour les entreprises françaises.
Evoquant, à titre d’exemple le secteur du tourisme, M. Zeribi a fait part de sa rencontre, dimanche, avec le ministre du Tourisme et de l'Artisanat, Hassen Marmouri.
Les deux parties ont évoqué différents axes de partenariat notamment dans l’éco-tourisme, le tourisme culturel, etc.
A ce propos, il a indiqué que ce club d’affaires s’est dit disponible à devenir  "ambassadeur"  de l’Algérie en Europe, plus particulièrement en France, et ce, dans le domaine touristique.
Les deux parties ont également évoqué la démarche algérienne visant à créer une chaîne hôtelière de qualité.
De l’avis de M. Zeribi, pour mieux impulser le tourisme littoral algérien, il est impératif que la France revoie son classement des destinations touristiques basé essentiellement sur le facteur sécuritaire.
Il a appelé, à cet égard, à établir "une nouvelle  cartographie sécuritaire plus appréciable" pour l’Algérie, la Tunisie et la Mauritanie.  .
Ce club d’affaires pourrait même faire du "lobbying médiatique" pour réussir cet objectif devant servir le tourisme en Algérie.
Outre l’investissement durable, l’Agora compte également faire contribuer notre diaspora établie en France au développement économique de l'Algérie, a fait savoir M. Zeribi.

APS


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

La cour des comptes se chargera de la certification des comptes de l’Etat

  La cour des comptes se dotera d’une nouvelle fonction qui est la certification des comptes de l’Etat. Cette prérogative figure parmi les amendements de la loi organique de la loi de finance », a déclaré Abdelkader Benmarouf, président de la cour des comptes d’Algérie en marge du séminaire de clôture du jumelage entre l’Algérie et l’Union européenne pour le renforcement...

La hausse conjoncturelle des prix du pétrole et l’optimisme béat de l’Algérie

  L’optimisme de l’Algérie ne tient pas route parce que les arguments avancés par nombre d’expert à travers le monde font état d’une hausse conjoncturelle, même si la remontée en surface des fondamentaux laisse penser le contraire. La tendance haussière actuelle des prix du pétrole est-elle durable ? C’est le souhait de l’Algérie et c’est le pronostic fait par Mourad Preure.  Le PDG...

Pétrole: Sonatrach a réalisé un premier forage au Niger

  Outre Sonatrach, le Britannique Savannah Petroleum et le Chinois CNPC sont également présents au Niger.Sonatrach a foré son premier puits au Niger, a affirmé mardi 24 avril le PDG de la compagnie qui avait précédemment annoncé la découverte d’un gisement pétrolier dans le pays voisin.Le forage a été réalisé, selon des déclarations de M. Ould Kaddour rapportées par l’APS, par...