Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 23 Février 2018

Algérie: Ouverture du 5ème Salon international des transports et de la logistique à Alger

Le ministre des Travaux publics et des transports, M. Abdelghani Zaalane, a donné lundi à Alger le coup d'envoi de la 5ème édition du salon international des transports, de la logistique et de la mobilité "Algeria infrastructure 2018".
Cette manifestation économique, qui se tient du 12 au 14 février au Palais es expositions (Pins maritimes), regroupe une centaine d'exposants nationaux et étrangers venant des Pays-Bas (invité d'honneur), d'Afrique du Sud, de Chine, de France et de Suisse.
Des entreprises nationales relevant du secteur des transports et des infrastructures de transport étaient de même présentes à ce salon, telle l'Entreprise du métro d'Alger (EMA), la Société nationale des transports ferroviaires (SNTF), l'Entreprise Aéroport d'Alger, l'Etablissement public de transports urbain et suburbain (ETUSA) et les entreprises portuaires respectives de Ghazaouet, Mostaganem, Oran, et Tenes.
Lors d'un point de presse tenu à l'issue de l'inauguration du salon en compagnie de l'ambassadeur des Pays-Bas à Alger, le ministre a indiqué que le transport et la logistique sont des secteurs "vitaux" et fortement "liés" ayant un "rôle décisif" dans l'instauration de la dynamique économique, l'amplification des échanges commerciaux et donc l'augmentation de la production et l'amélioration du taux de croissance.
Le développement de ces deux volets aujourd'hui, a-t-il ajouté, a contribué à l'amélioration du classement de l'Algérie dans le domaine de la logistique, et ce, grâce à certains projets importants entrant dans le cadre du programme du Président de la république, Abdelaziz Bouteflika.
Ces projets comptent, selon lui, la modernisation et l'élargissement des ports commerciaux, le raccordement des ports aux moyens de transports, le raccordement des zones industrielles et des zones d'activité et de nombreuses entreprises de production aux réseaux ferroviaire, la réalisation des centres de fret au niveau des aéroports ainsi que l'ouverture du transport aérien et maritime aux marchandises pour les opérateurs nationaux.
"Ces projets, entre autres, visent à réaliser les objectifs que s'est fixés le département qui sont la réduction des charges logistiques de 35% à 15% à l'horizon 2025", a-t-il avancé.
Ceci a pour but l'augmentation de la compétitivité des opérateurs nationaux à travers un meilleur mouvement des marchandises, contribuant ainsi à la baisse des coûts de production et à l'amélioration du pouvoir d'achat et du niveau de vie des citoyens, a-t-il considéré.
D'autre part, le renforcement des services de logistique et le développement des transports aérien et maritime et leurs interactions influera positivement sur le coût de production des biens et services et sur les conditions de leurs transports et leur distribution, a-t-il ajouté.
Le secteur de travaux publics et des transports poursuit son programme à travers le renforcement et la mise à niveau des infrastructures portuaires notamment, avec le lancement du projet du port Centre d'El Hamdania et sa plateforme logistique et 3 zones industrielles, entre autres, a fait valoir M. Zaalane.
Il a également cité la réalisation des projets de développement pour les stations de conteneurs au niveau d'Alger, d'Oran, de Mostaganem, de Djendjen et d'Annaba et les plateformes spéciales pour le transport de minerais à Arzew et Annaba.
A noter que 4.000 visiteurs professionnels à la recherche d'opportunités d'échanges et de partenariat sont attendus à cette manifestation économique.

APS


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

"Il faut poursuivre les réformes engagées au début des années 2000"-Temmar

A ne pas manquer

Prev Next

Le pain, le lait, le mini krach boursier de Wall Street et les paris de 2018

La chronique hebdomadaire d’El Kadi Ihsane sur El Watan traite de la cacophonie sur les subventions et le sens du mini krach boursier qui menace le capitalisme mondial. 

Algérie : Des stations de péage de l’autoroute est-ouest seront livrées en octobre prochain

    Le gouvernement a réservé une rallonge financière pour la prise en charge des travaux supplémentaires du projet de l’accès entre Mascara et l’autoroute est-ouest.

Le Maroc fera partie des cinq pays d'investissement de la BERD

Le président de la BERD, Suma Chakrabarti a souligné que sa banque est engagée et prête à continuer à soutenir le Maroc.