Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 23 Février 2018

Les États-Unis soutiennent la guerre de l'Égypte contre le terrorisme (Tillerson)

Le secrétaire d'État américain, Rex Tillerson, a déclaré lundi que son pays soutiendrait l'Égypte dans sa guerre contre le terrorisme.
"Le peuple égyptien peut avoir confiance dans l'engagement résolu des États-Unis à poursuivre son soutien à l'Égypte dans sa guerre contre le terrorisme et pour la sécurité des Égyptiens", a déclaré M. Tillerson aux journalistes lors d'une conférence de presse au Caire avec son homologue égyptien, Sameh Choukry.
"Nous avons convenu de poursuivre notre coopération étroite sur les mesures de lutte contre le terrorisme", a souligné M. Tillerson.
La visite de M. Tillerson survient alors que l'Égypte mène actuellement une grande opération de lutte contre le terrorisme dans tout le pays, avec pour objectif d'éradiquer les groupes terroristes.
Le secrétaire d'État a entrepris depuis dimanche une tournée régionale en Jordanie, en Turquie, au Liban, en Égypte et au Koweït.
Cette visite survient dans un contexte de mécontentement à l'égard des États-Unis dans la région, suite à la décision de ceux-ci de reconnaître la ville de Jérusalem comme capitale d'Israël.
Il s'agit de la première visite de M. Tillerson en Égypte pour discuter avec des responsables égyptiens du partenariat actuel entre les deux pays.
En ce qui concerne le processus de paix au Moyen-Orient, le secrétaire d'État a déclaré que son pays restait déterminé à réaliser une paix durable entre Israéliens et Palestiniens.
Concernant l'élection présidentielle égyptienne qui doit avoir lieu en mars, M. Tillerson a indiqué que les États-Unis soutenaient un processus électoral transparent.
"Nous avons toujours plaidé pour des élections libres et équitables (...) non seulement en Égypte, mais dans tous les pays. Les États-Unis soutiendront toujours un processus électoral qui respecte les droits des citoyens", a-t-il dit.
Le ministre égyptien des Affaires étrangères a déclaré avoir convenu avec M. Tillerson d'organiser un dialogue stratégique entre États-Unis et Égypte au niveau des ministres des Affaires étrangères au cours du second semestre 2018.
M. Choukry a salué le soutien des États-Unis aux efforts de l'Égypte pour le développement, la réforme et la stabilité, ainsi que pour parvenir à un règlement pacifique des crises régionales.
L'Égypte reçoit des États-Unis une aide militaire annuelle d'un montant de 1,3 milliards de dollars, ce qui en fait le deuxième plus important bénéficiaire de l'aide américaine après Israël, qui est le principal allié de Washington dans la région.

Xinhua


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

"Il faut poursuivre les réformes engagées au début des années 2000"-Temmar

A ne pas manquer

Prev Next

Le pain, le lait, le mini krach boursier de Wall Street et les paris de 2018

La chronique hebdomadaire d’El Kadi Ihsane sur El Watan traite de la cacophonie sur les subventions et le sens du mini krach boursier qui menace le capitalisme mondial. 

Algérie : Des stations de péage de l’autoroute est-ouest seront livrées en octobre prochain

    Le gouvernement a réservé une rallonge financière pour la prise en charge des travaux supplémentaires du projet de l’accès entre Mascara et l’autoroute est-ouest.

Le Maroc fera partie des cinq pays d'investissement de la BERD

Le président de la BERD, Suma Chakrabarti a souligné que sa banque est engagée et prête à continuer à soutenir le Maroc.