Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 23 Février 2018

Russie: La sortie de l'accord sur la réduction de la production de pétrole prendra 2 à 5 mois (ministre)

Un délai de deux à cinq mois pourrait être nécessaire pour mettre fin aux mesures de réduction de la production de pétrole convenues entre l'Opep et d'autres pays, dont la Russie, dès lors que cette décision sera prise, a déclaré lundi le ministre russe de l'Energie, cité par l'agence Interfax.
L'Organisation des pays exportateurs de pétrole et d'autres producteurs ont réduit de manière concertée leur production depuis début 2017 afin de tenter de supprimer l'excédent d'offre sur le marché mondial. Cet accord a été prolongé jusque fin 2018 et un point devrait être fait sur le sujet lors de la prochaine réunion de l'Opep en juin à la lumière de l'évolution des cours.
"Cela pourrait prendre trois, quatre, cinq mois ou peut-être seulement deux" pour sortir de ce pacte, a dit Alexandre Novak à Interfax.
Ce calendrier sera discuté une fois que les pays participants à cet accord auront décidé d'y mettre fin, a-t-il ajouté.
"Tout le monde appuie ce scénario", a dit le ministre russe.
"Notre objectif était de supprimer l'excédent de pétrole sur le marché. Pour le moment, nous constatons que cet objectif est atteint aux deux tiers", a déclaré Alexandre Novak.
"Nous ne pouvons pas exclure que l'objectif pour les stocks mondiaux de pétrole puisse être atteint d'ici la fin de l'année."
Toute décision sur un abandon progressif de l'accord ne sera prise que lorsque le niveau des stocks mondiaux aura été ramené à sa moyenne sur cinq ans, a-t-il poursuivi.
Dans son rapport mensuel publié lundi, l'Opep écrit que les stocks des économies développées se sont contractés de 22,9 millions de barils en décembre, à 2,888 milliards de barils, ce qui reste supérieur de 109 millions à la moyenne sur cinq ans.

Reuters


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

"Il faut poursuivre les réformes engagées au début des années 2000"-Temmar

A ne pas manquer

Prev Next

Le pain, le lait, le mini krach boursier de Wall Street et les paris de 2018

La chronique hebdomadaire d’El Kadi Ihsane sur El Watan traite de la cacophonie sur les subventions et le sens du mini krach boursier qui menace le capitalisme mondial. 

Algérie : Des stations de péage de l’autoroute est-ouest seront livrées en octobre prochain

    Le gouvernement a réservé une rallonge financière pour la prise en charge des travaux supplémentaires du projet de l’accès entre Mascara et l’autoroute est-ouest.

Le Maroc fera partie des cinq pays d'investissement de la BERD

Le président de la BERD, Suma Chakrabarti a souligné que sa banque est engagée et prête à continuer à soutenir le Maroc.