Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 24 Février 2018

Algérie: Mostaganem aspire à intensifier la production du compost pour valoriser les déchets domestiques

La direction de l’environnement de la wilaya de Mostaganem aspire à intensifier la production du compost pour valoriser les déchets domestiques et fournir cet engrais naturel au secteur de l’agriculture afin d'augmenter le rendement et d'assurer une production de qualité supérieure.
Le compost est produit à partir de sources végétales ou animales, des restes de la taille d'arbres fruitiers et du recyclage des déchets ménagers. Ces déchets se transforment en engrais naturels après un processus chimique naturel visant à accélérer la décomposition organique durant une longue période.
Dans la wilaya de Mostaganem, et au cours de l’année 2017, quelque 12 tonnes d’engrais organiques ont été produites grâce à des opérations de compostage, effectuées aux Centres d’enfouissement technique (CET) des communes de Sour et de Ain Sidi Chérif dans le cadre de la gestion intégrée des déchets en partenariat avec la Belgique, selon la direction locale de l'Environnement.
Cette opération a donné des résultats probants, selon la responsable du secteur, Meriem Bensoula, en s’appuyant sur les déchets collectés par l’entreprise Mostaganem Nadhifa du marché de gros des légumes et fruits de Sayada et d’ordures de maintenance des espaces verts de la ville de Mostaganem.
Le secteur de l'environnement ambitionne de doubler la production d'engrais organiques, après l’entrée en service du complexe industriel de traitement des déchets d’El Hachm, prévue cette année. Cette infrastructure disposera d’une unité entière dédiée au compostage et sera équipée par le partenaire belge.
Ce complexe intégré, implanté à l’Est de Mostaganem, disposera d'un CET d’une capacité de 1, 2 million de m3, d’un centre de tri sélectif de déchets et d'une unité de production de compost pour un coût de 450 millions DA.
Une unité similaire sera mise en service dans les prochaines semaines par une entreprise privée Profert, à la zone d’activités de Souk Ellil à Sayada, en attendant trois autres projets à Hassi Mameche, Sirat et Sidi Lakhdar, actuellement à l’étude à la direction de l’Industrie et des Mines, ajoute-t-on.
La rentrée professionnelle de septembre dernier a enregistré, à Mostaganem, l’ouverture d’une nouvelle spécialité visant à former des techniciens dans le domaine du compostage et ce, dans le cadre de la mise en oeuvre de la convention signée entre la direction de l’Environnement et celle de la Formation et et de l'enseignement professionnels.
Cette initiative intervient suite au succès d’une première expérience dans ce domaine, menée au niveau du CFPA de Hassi Mameche en 2016.
La directrice de l’Environnement a fait savoir que les stagiaires de cette nouvelle spécialité effectueront des stages pratiques au niveau des établissements de formation professionnelle, en exploitant des déchets alimentaires provenant des cantines scolaires et des restaurants ainsi que des déchets verts. Ces stages se feront avec le soutien technique des experts du CET.
A la fin de leur formation, ces stagiaires seront recrutés en qualité de techniciens au complexe industriel de traitement des déchets en cours de réalisation. Ils pourront également rejoindre des entreprises industrielles de production d'engrais organiques ou créer leurs propres entreprises, avec le soutien et le financement des dispositifs d'emploi.
La Direction de l'environnement s’attèle, selon sa responsable, à créer une série de petites activités économiques liées à ce domaine telles que la levée et le ramassage des déchets, le tri sélectif, le broyage des déchets verts et le compostage.
Une ingénieure en environnement, Fadela Guessous, a estimé que les déchets ménagers constituent la principale source du compost et représentent plus de 60 % des déchets générés quotidiennement à travers la wilaya.

APS


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

"Il faut poursuivre les réformes engagées au début des années 2000"-Temmar

A ne pas manquer

Prev Next

Le pain, le lait, le mini krach boursier de Wall Street et les paris de 2018

La chronique hebdomadaire d’El Kadi Ihsane sur El Watan traite de la cacophonie sur les subventions et le sens du mini krach boursier qui menace le capitalisme mondial. 

Algérie : Des stations de péage de l’autoroute est-ouest seront livrées en octobre prochain

    Le gouvernement a réservé une rallonge financière pour la prise en charge des travaux supplémentaires du projet de l’accès entre Mascara et l’autoroute est-ouest.

Le Maroc fera partie des cinq pays d'investissement de la BERD

Le président de la BERD, Suma Chakrabarti a souligné que sa banque est engagée et prête à continuer à soutenir le Maroc.