Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 25 Février 2018

Algérie-Tunisie: préparation d’une feuille de route pour la mise en oeuvre des clauses de coopération entre la wilaya El-Oued et Tozeur

La préparation d’une feuille de route pour la mise en oeuvre des clauses de coopération et de partenariat entre la wilaya d’El-Oued (Algérie) et le gouvernorat de Tozeur (Tunisie) a été au centre d’une rencontre ayant regroupé jeudi les cadres des deux collectivités, sous la conduite de leurs secrétaires généraux.
La rencontre entre dans le cadre de la mise en £uvre des clauses de l’accord de jumelage cosigné le 4 janvier courant à Tozeur par le wali d’El-Oued, Abdelkader Bensaid, et le gouverneur de Tozeur, Salah Metiraoui, dans le cadre de la coopération décentralisée, conformément à la volonté politique des dirigeants des deux pays, a affirmé le wali d’El-Oued lors de l’accueil de la délégation tunisienne au siège de la wilaya.
L’accord vise l’intensification des efforts pour le développement de la région frontalière, selon une approche et des enjeux nouveaux ainsi que des objectifs réalistes basés sur l’intérêt mutuel et commun, en associant les citoyens des deux collectivités frontalières et en exploitant les ressources de la région, a-t-il expliqué.
Le principe d’établissement de liens de coopération entre les deux pays relève d’un choix stratégique dicté par la dimension historique, sociale et culturelle commune, retenu principalement au service du développement de la région frontalière, un objectif qui ne peut se concrétiser qu’à travers la poursuite d’intenses efforts des deux parties permettant la mise en £uvre effective des clauses de l’accord de jumelage, souligne le même responsable.
Le secrétaire général du gouvernorat de Tozeur, Ziad El-Bekri, a mis en exergue, de son côté, l’importance de dynamiser et de donner forme aux liens de coopération et de partenariat entre ces deux collectivités frontalières, en tant que nécessité "incontournable" dictée par le principe de voisinage géographique et la volonté politique des deux pays de s’orienter vers une étape d’action commune de développement.
Pour sa part, le secrétaire général de la wilaya d’El-Oued, Belkacem Kadri, a estimé que pour la concrétisation et l’impulsion effective des domaines de coopération et de partenariat, trois ateliers techniques ont été mis sur pied :
le premier traitant des domaines d’investissement industriel et agricole, le deuxième du commerce et de l’échange d’expertises scientifiques, et le troisième de la santé et des possibilités d’exploitation des compétences. Selon le même responsable, la recherche de mécanismes pratiques de mise en £uvre des clauses de l’accord de jumelage a donné lieu à l’élaboration de trois programmes d’actions :
le premier concernant les échanges touristiques, le deuxième les échanges culturels et le troisième les échanges sportifs et de jeunes.
A travers ces ateliers et programmes, seront identifiés les domaines de coopération et de partenariat, notamment dans le segment agricole à travers le renforcement de la recherche scientifique et la mise en place d’un système d’échanges de données, en plus de l’échange d’expertises en matière de biodiversité et des mécanismes d’exploitation de l’énergie solaire dans l’irrigation agricole et la lutte contre les maladies transmissibles.
Concernant le volet industriel et commercial, seront programmés des séminaires et expositions, en sus de la valorisation et l’identification d’opportunités d’investissement dans le tourisme et l’échange de délégations touristiques à travers l’encouragement de l’action des agences de tourisme et la tenue de festivals et d’expositions diverses, selon la même source.

APS


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

"Il faut poursuivre les réformes engagées au début des années 2000"-Temmar

A ne pas manquer

Prev Next

Les flux commerciaux entre le Maroc et l’Espagne ont dépassé 14 milliards d'euros en 2017

L'Espagne est le premier partenaire économique du Maroc, pour la sixième année consécutive, "tant en importations qu'en exportations".

Condor annonce sa participation pour la troisième année consécutive au MWC 2018

Condor fera découvrir aux visiteurs du Mobile World Congress de Barcelone son nouveau Smartphone Allure M2.  

Bouteflika prêche une "conduite patriotique économique offensive, loin du protectionnisme stérilisant"

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a appelé samedi à une "conduite patriotique économique offensive" en vue de moderniser l'industrie locale et conforter les entreprises publiques et privées.