Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 24 Février 2018

Tunisie: Al-Irada dénonce les arrestations ciblant activistes et bloggeurs lors des protestations pacifiques

” Harak Tounes Al-Irada”, a dénoncé, mercredi, “la campagne d’arrestations” qui a ciblé ces derniers jours des blogueurs et jeunes activistes participants aux manifestations pacifiques à El Hamma, Korba, Takelsa, Senad, Sidi Bouzid, Goubollat, Tunis et autres régions.
Dans un communiqué paru mercredi, Harak Tounes Al-Irada explique que les arrestations étaient accompagnées d’une “campagne de diffamation” contre l’opposition et contre le mouvement social orchestrée par le chef du gouvernement et plusieurs ministres et dirigeants politiques de la coalition au pouvoir et des médias alliés. Une campagne qui a même atteint des journalistes et correspondants de médias étrangers, déplore la même source.
Le parti relève que ces événements reflètent la fragilité du pouvoir en place et une volonté de porter atteinte à la liberté d’expression et au droit de l’opposition.
Selon lui, le pouvoir en place cherche à déformer les mouvements sociaux en les confondant aux actes de violence pour se dérober de sa responsabilité envers le pays.
Par ailleurs, le parti a appelé à ouvrir une enquête “sérieuse” sur l’incendie du siège local du Front populaire de Laarousa (Gouvernorat de Siliana), à identifier rapidement ses auteurs et à les poursuivre en justice.
Al Irada appelle le gouvernement à assumer pleinement ses responsabilités en mettant fin à la poursuite des activistes politiques et des blogueurs et en garantissant les libertés publiques, mettant en garde contre les dérives qui menacent le processus démocratique en Tunisie.

TAP


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

"Il faut poursuivre les réformes engagées au début des années 2000"-Temmar

A ne pas manquer

Prev Next

Le pain, le lait, le mini krach boursier de Wall Street et les paris de 2018

La chronique hebdomadaire d’El Kadi Ihsane sur El Watan traite de la cacophonie sur les subventions et le sens du mini krach boursier qui menace le capitalisme mondial. 

Algérie : Des stations de péage de l’autoroute est-ouest seront livrées en octobre prochain

    Le gouvernement a réservé une rallonge financière pour la prise en charge des travaux supplémentaires du projet de l’accès entre Mascara et l’autoroute est-ouest.

Le Maroc fera partie des cinq pays d'investissement de la BERD

Le président de la BERD, Suma Chakrabarti a souligné que sa banque est engagée et prête à continuer à soutenir le Maroc.