Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 25 Février 2018

L’Italie réaffirme son engagement à aider la Tunisie à réaliser le développement socio-économique escompté

Le ministre italien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Angelino Aflano, a réaffirmé mardi l’engagement de l’Italie à se tenir aux côtés de la Tunisie pour lui permettre de réaliser le développement socio-économique escompté.
« Au cours de la prochaine réunion des ministres européens des Affaires étrangères prévue le 22 janvier 2018, l’Italie va exposer sa vision concernant les moyens à même de permettre à l'Europe d’apporter un appui politique et économique à la Tunisie », a-t-il déclaré à l’issue de sa rencontre avec le président de la République, Béji Caïd Essebsi.
« L’Italie va également appeler les pays européens à sous-tendre les efforts du gouvernement tunisien, afin de lui permettre de poursuivre ses profondes réformes structurelles et de surmonter les difficultés conjoncturelles qu’il traverse », a-t-il ajouté.
Tout en se félicitant de l’évolution de la coopération étroite entre l’Italie et la Tunisie en matière de lutte contre la migration irrégulière et de lutte contre le terrorisme, Alfano a fait état de la convergence des vues des deux pays concernant les questions régionales, dont en premier lieu la crise en Libye, mettant l'accent sur l’engagement des deux pays à appuyer les efforts du chef de la Mission d'appui des Nations unies en Libye (MANUL) pour aboutir à un règlement politique constant et garantir la stabilité escomptée dans ce pays et dans le bassin méditerranéen.
De son côté, le président de la République a souligné l’engagement de la Tunisie à user de tous les moyens pour mener à terme les grandes réformes économiques qu’elle a engagées, particulièrement en ce qui concerne la réduction des disparités régionales, la création de postes d’emploi aux jeunes et la réalisation de ses revendications urgentes.
« Pour ce faire, la Tunisie compte sur ses propres moyens, mais aussi sur l’appui de ses amis dont en particulier les pays du voisinage européen », a-t-il dit.

TAP


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

"Il faut poursuivre les réformes engagées au début des années 2000"-Temmar

A ne pas manquer

Prev Next

Les flux commerciaux entre le Maroc et l’Espagne ont dépassé 14 milliards d'euros en 2017

L'Espagne est le premier partenaire économique du Maroc, pour la sixième année consécutive, "tant en importations qu'en exportations".

Condor annonce sa participation pour la troisième année consécutive au MWC 2018

Condor fera découvrir aux visiteurs du Mobile World Congress de Barcelone son nouveau Smartphone Allure M2.  

Bouteflika prêche une "conduite patriotique économique offensive, loin du protectionnisme stérilisant"

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a appelé samedi à une "conduite patriotique économique offensive" en vue de moderniser l'industrie locale et conforter les entreprises publiques et privées.