Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 24 Avril 2018

Maroc: El Othmani souligne à Fès la nécessité de faire de la Région le centre de développement économique et social

Le chef du gouvernement, Saad Eddine El Othmani, a souligné samedi à Fès la nécessité de faire de la Région le centre de développement économique et social.
Accompagné d’une importante délégation composée de plusieurs ministres, M. El Othmani s’exprimait lors d’une rencontre avec les élus, les opérateurs économiques, les composantes de la société civile de la région et les responsables des services extérieurs, dans le cadre d’un programme gouvernemental de communication avec les régions du royaume.
‘’Cette visite part d’une logique selon laquelle l’ensemble des acteurs doivent unir leurs efforts pour développer la région en vue d’en faire un centre de développement économique et social, car il s’agit d’un choix stratégique, constitutionnel et nécessaire visant l’identification des besoins de la population et le rapprochement des services aux citoyens’’, a dit M. El Othmani, notant que la priorité est accordée à l’écoute des attentes des élus et des aspirations des opérateurs économiques et de la société civile.
Ces échanges permettent au gouvernement de faire évoluer ses programmes et les développer selon les besoins exprimés, mais aussi d’anticiper certaines problématiques, a-t-il ajouté.
Notant que le chantier de la régionalisation avancée, lancée en 2011, a débuté réellement après les élections des conseils régionaux en 2015, il a souligné que ‘’ce chantier assez récent avance selon une approche différente et des outils de travail nouveaux’’. Il a rappelé, à cet effet, que le gouvernement a œuvré à la mise en place de l’ensemble des décrets d’application relatifs à la régionalisation avancée et l’augmentation des crédits alloués aux régions conformément à la loi organique des régions.
Le chef du gouvernement a, toutefois, fait remarquer qu’il convient désormais que ‘’la charte de déconcentration, qui se trouve en sa phase finale, voie le jour, car ce genre de projets structurants sont de nature à réaliser un saut qualitatif dans la mise en œuvre de la régionalisation avancée’’.
Il reste également un chantier tout aussi important qui consiste à élaborer des contrats-programmes entre la région et l’Etat et entre la région et le gouvernement, a-t-il poursuivi, notant que ce projet qui est encore en phase de réflexion est de nature à donner une grande visibilité pour l’ensemble des acteurs concernés.

MAP


Évaluer cet élément
(2 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

"Une ligne maritime directe reliant la Tunisie avec la Sénégal, la Côte d’Ivoire et le Ghana sera ouverte à partir du 04 juin" (Omar Béhi)

  Le ministre a indiqué que le forum économique africain sera une occasion importante pour l’échange des expériences et l’ouverture du dialogue entre les secteurs public et privé.

Algérie : Le SNAPO annonce une grève nationale des pharmaciens à partir de samedi

  Les membres du Snapo organiseront une réunion demain pour décidé de la durée de la grève.

Algérie: Saïd Djellab défend la limitation des importations et veut aller encore plus loin

  La réaction du ministre du Commerce se veut une riposte officielle aux pressions que nombre de chancelleries exercent sur le Gouvernement algérien pour revenir sur sa décision de limiter les importations.