Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 21 Janvier 2018

Maroc-Terrorisme: des peines allant de 1 à 3 ans de prison ferme à l’encontre de 4 accusés

La Chambre criminelle de première instance chargée des affaires du terrorisme près l’annexe de la Cour d’appel à Salé a prononcé, jeudi, des peines allant de 1 à 3 ans de prison ferme à l’encontre de 4 personnes poursuivies dans des affaires distinctes liées au terrorisme.
Ainsi, la Cour a condamné à 3 ans de prison ferme le mis en cause (M.A) après avoir été poursuivi pour “constitution d’une bande criminelle dans le cadre d’un projet collectif visant à porter gravement atteinte à l’ordre public” et à 2 ans de prison ferme une autre personne (M.M).
La Cour a également condamné deux autres accusés (H.K) et (R.K) à une année de prison ferme, assortie d’une amende de 10.000 dirhams pour chacun d’entre eux, notamment pour apologie d’actes terroristes.
Par ailleurs, elle a décidé de reporter au 4 janvier prochain l’examen de l’affaire de huit personnes, dont trois femmes, poursuivies dans des affaires liées au terrorisme.
Ces huit mis en cause sont poursuivis pour “constitution d’une bande en vue de préparer et commettre des actes terroristes dans le cadre d’un projet collectif visant à porter gravement atteinte à l’ordre public, incitation d’autrui à commettre des actes terroristes, collecte et utilisation d’argent à des fins terroristes, apologie d’actes terroristes et d’une organisation terroriste”, chacun en ce qui le concerne.
En octobre 2016, les services de sécurité avaient réussi à démanteler une cellule composée de dix femmes dont sept mineures, qui s’activait dans plusieurs villes pour faire intégrer des femmes au réseau terroriste “Daech”.
La Cour avait décidé de séparer les dossiers des filles mineures de celui des trois femmes poursuivies dans la même affaire.
“Au cours de l’opération d’arrestation, des produits chimiques avaient été saisis chez l’une d’entre elles, susceptibles d’être utilisés dans la fabrication d’explosifs”, avait indiqué un communiqué du ministère de l’Intérieur, ajoutant que “les membres de cette cellule féminine envisageaient de commettre des attentats suicides dans plusieurs sites sensibles du Royaume”.
En outre, cinq accusés sont poursuivis dans le même dossier, dont un étudiant de l’Institut technique agricole de Guelmim, ainsi que trois anciens militaires radiés en octobre 2016 des rangs des Forces Armées Royales (FAR) pour “constitution d’une bande en vue de préparer et commettre des actes terroristes dans le cadre d’un projet collectif visant à porter gravement atteinte à l’ordre public”.

MAP


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

comment Bouteflika pousse déjà Ouyahia vers la porte & comment Tiguentourine a sonné la chute du DRS

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

La hausse du prix des carburants ? - 52.1%
La taxe à 30% et plus du matériel informatique ? - 33%
L’augmentation du prix du tabac ? - 10.1%

Total votes: 1704

Vidéos

Docteur Ali Belkheiri: "Il y a des secteurs qui vont beaucoup recruter en A

A ne pas manquer

Prev Next

Un accord d'exploitation du champ de Rhoude el Krouf signé entre Sonatrach, Alnaft et Cepsa

  Le gisement de Rhoude El Khrouf ( RKF) a été découvert au sein du périmètre contractuel du champ de Rhoude Yacoub, en septembre1992, suite au forage du puits RKF1 et a été mis en production le 31 mai 1996.

Algérie : Ouyahia répond aux critiques de Chakib Khelil

L’ex-ministre de l’Energie a critiqué, entre autres, le recours au financement non conventionnel, qu’il considère comme générateur d’inflation. 

Algérie: La commission chargée d'élaborer la liste des métiers pénibles a été installée

Selon le ministre, le nombre de retraités comparé aux cotisants est d’un retraité pour 2,5 cotisants alors que cette moyenne devrait être d’un retraité pour 5 cotisants.