Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 14 Décembre 2017

  •   Tunis Afrique Presse
  • vendredi 24 novembre 2017 12:04

Tunisie: Le groupe Sofrecom a recruté de 500 ingénieurs tunisiens (Guillaume Boudin)

Sofrecom avait fixé pour objectif d’atteindre en 2017 un nombre de 400 recrutements. Le groupe s’engage à recruter en 2018, 100 autres ingénieurs.

 

Un nombre de 500 ingénieurs tunisiens ont été recrutés par le groupe sofrecom en Tunisie. “Le groupe a, ainsi, dépassé l’objectif escompté”, s’est félicité Guillaume Boudin représentant du groupe Sofrecom en Tunisie.

S’exprimant lors d’une cérémonie organisée jeudi aux Berges du Lac pour le renouvellement de l’accord de partenariat entre Sofrecom et le programme Smart Tunisia, il a souligné que Sofrecom, qui est un cabinet de conseil et d’ingénierie spécialisé dans le secteur des Télécommunications, a réussi à concrétiser ses objectifs de recrutement grâce aux compétences tunisiennes. “Sofrecom s’engage après cette réussite à recruter en 2018, 100 autres ingénieurs”, a-t-il annoncé.

“Sofrecom avait fixé pour objectif d’atteindre en 2017 un nombre de 400 recrutements et a concrétisé, de la sorte, un surplus”, a-t-il fait savoir.

De son côté, Soukeina Rahmani Turki, représentante du programme Smart Tunisia, a confirmé l’appui du Smart Tunisia à Sofrecom et la disposition à continuer le travail de coopération.

“Smart Tunisia, a-t-elle expliqué, est un programme tunisien créé en 2015 qui œuvre à attirer des investisseurs étrangers spécialisés dans le domaine digital pour s’installer en Tunisie et créer de nouvelles opportunités d’emploi”.

Elle a précisé que le programme accompagne ces investisseurs tout au long de leur processus d’implantation en Tunisie en les aidant à recruter des jeunes talents et en leur facilitant les différentes procédures administratives.

Taux de chômage élevé des diplômés en informatique

Le ministre de la formation professionnelle et de l’emploi, Faouzi Abderrahmane, a exprimé, pour sa part, le soutien de son département à de telle initiative, soulignant l’importance du partenariat public-privé pour le recrutement des jeunes. Le ministre a reconnu toutefois que le taux de chômage des diplômés en informatique demeure encore élevé.

De son côté, Habib Dabbabi, secrétaire d’Etat à l’économie numérique, a affirmé que la transformation numérique se base sur trois piliers, en l’occurrence l’infrastructure, le cadre juridique et les ressources humaines.

Smart Tunisia est une des composantes de la stratégie nationale “Tunisie Digitale 2020”, rappelle-t-on. Ce programme a pour objectif de promouvoir la Tunisie en tant que Hub technologique dans les prochaines années.

Quant au groupe Sofrecom, il conseille et accompagne la transformation des opérateurs, gouvernements et régulateurs dans plus de 100 pays. Il compte aujourd’hui plus de 1400 experts issus d’une trentaine de nationalités et répartis sur 11 implantations à travers le monde, qui lui ont permis d’accompagner plus de 200 opérateurs, gouvernements et bailleurs de fonds, dans une centaine de pays (Europe, Asie, Moyen-Orient, Afrique, Amérique Latine). Sofrecom a été fondée en 1966 sous l’impulsion de la France.


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP remet la visite de Macron à l’endroit et la Fetwa de Trump à l’envers

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

"Le gisement monétaire de la finance islamique est surestimé en Algérie"- Hachemi Siagh

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie : Retour au calme à Bouira, reprise de la protestation à Bejaia

Un impressionnant dispositif sécuritaire a été déployé dans les quatre coins de la ville de Bouira pour éviter tout dérapage.

Algérie : Interdiction d’une conférence sur les élections, à l’université Alger

«Cette interdiction s’inscrit dans le cadre d’une série de dérapages que connait l’université Alger 3 depuis des mois», soutient le sociologue.

La Tunisie et le FMI parviennent à un accord sur le programme économique du pays

L'inflation a dépassé les 6% en novembre, sous l'effet de hausses significatives des prix des produits alimentaires.