Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 14 Décembre 2017

Tunisie: Plus de deux tonnes de déchets dangereux ne sont pas contrôlés par les autorités (député)

Le député Hassouna Nasfi a indiqué, jeudi, que les rapports officiels et les rapports de la cour des comptes ont fait ressortir que près de deux tonnes de déchets dangereux (médicaux et chimiques issus des usines) ne sont pas contrôlés par les établissements officiels tunisiens
D’après lui, les autorités tunisiennes ignorent le lieu de rejet de ces déchets dangereux.
Nasfi s’est interrogé, lors d’une séance plénière à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), consacrée à la discussion du budget du ministère des affaires locales et de l’environnement sur l’issue de ces déchets rejetés anarchiquement, alors que l’Agence Nationale de Gestion des Déchets (ANGED) traite près de 3800 tonnes de déchets dangereux sur un total de 8 mille tonnes de déchets rejetés annuellement.
Nasfi a indiqué qu’un nombre de citoyens ont vu un camion venant de l’un des gouvernorats (qu’il n’a pas cité) jeter des quantités de déchets dangereux sur des terres domaniales à Gabès.

TAP


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP remet la visite de Macron à l’endroit et la Fetwa de Trump à l’envers

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

"Le gisement monétaire de la finance islamique est surestimé en Algérie"- Hachemi Siagh

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie : Retour au calme à Bouira, reprise de la protestation à Bejaia

Un impressionnant dispositif sécuritaire a été déployé dans les quatre coins de la ville de Bouira pour éviter tout dérapage.

Algérie : Interdiction d’une conférence sur les élections, à l’université Alger

«Cette interdiction s’inscrit dans le cadre d’une série de dérapages que connait l’université Alger 3 depuis des mois», soutient le sociologue.

La Tunisie et le FMI parviennent à un accord sur le programme économique du pays

L'inflation a dépassé les 6% en novembre, sous l'effet de hausses significatives des prix des produits alimentaires.