Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 24 Novembre 2017

  •   TAP
  • dimanche 22 octobre 2017 10:24

Tunisie : Plus de 200 dossiers de corruption soumis à la justice en 2016 et 2017 (Chawki Tabib)

Le président de l’Instance Nationale de Lutte contre la Corruption (INLCC), Chawki Tabib, a indiqué que l’instance a transféré à la justice 70 à 80 dossiers sur la sécurité routière et l’état des routes et des ponts, objets de “grande corruption” portant sur la construction de ses infrastructures et de “petite corruption” portant sur des dessous de tables ainsi que des dossiers sur l’octroi des permis de conduite, des taxis et des transports collectifs.

S’exprimant devant la presse, samedi à Monastir, Tabib a précisé que l’INLCC a transmis en 2016 et 2017 plus de 200 dossiers à la justice et ce chiffre pourrait atteindre les 250, outre les autres dossiers objet de vérification par l’instance et pouvant atteindre les 3 mille, alors que d’autres dossiers ont été classés n’étant pas du ressort de l’instance ou dont les accusations ne peuvent pas être corroborées.

Au sujet de la dilapidation des deniers publics par le biais de sociétés de blanchiment d’argent avec prête-noms dans le domaine du commerce extérieur, le président de l’INLCC a fait savoir que celle-ci a transmis un dossier à ce sujet au pôle judiciaire et financier, estimant le chiffre des montants blanchis après leur transfert et leur retrait de la Banque Centrale à 3 mille milliards de millimes depuis 2011.

Il a précisé que l’instance reçoit les dossiers par le biais du numéro vert 80102222 portant des rapports sur des suspicions de corruption.

Chawki Tabib avait souligné lors de la séance de clôture samedi à Monastir de la conférence nationale sur la sécurité routière et le droit des personnes handicapées à la sécurité, que l’INLCC considère les organisations de la société civile, dont l’association tunisienne de prévention des accidents de la route, “un important partenaire dans la lutte contre la corruption pour son rôle crucial dans les opérations de sensibilisation et de lutte contre la corruption “.

Il a appelé de nouveau à démanteler le système de corruption et ses outils législatifs, citant, statistiques à l’appui, l’amplification de la petite corruption sur les routes avec une responsabilité manifeste du citoyen qui prend l’initiative de soudoyer les fonctionnaires, outre la responsabilité imputée aux constructions frauduleuses des routes et des ponts dans les accidents de la route.

“Nous voulons profiter de notre droit à la vie, à la dignité, à la liberté démocratique débarrassée de la corruption et fondée sur la bonne gouvernance, l’Etat et toute la société se devant d’œuvrer à édifier la deuxième république basée sur la citoyenneté et l’égalité”, a-t-il souligné en conclusion.

 

TAP



Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

"Le gouvernement pourrait abandonner les réformes en cas de remontée du prix du baril" - Mabrouk Aib

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Transformer en euros ou dollars votre épargne en devises ? - 31.8%
Ne pas céder à la panique car l'inflation sera encore maitrisée en 2018 ? - 11.2%
Plaider pour un changement de monnaie afin de bancariser l'argent informel ? - 50.9%

Total votes: 1822

Vidéos

Le CPP n’a pas comparé Bouteflika à Mugabe, mais n’en pense pas moins

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie : DZ Joker bombarde la chaine TV Ennahar dans une nouvelle vidéo

Le célèbre podcasteur DZ Joker a publié ce jeudi vers 21h, une nouvelle vidéo d’une durée de 4,39 minutes digne des films professionnels.

Elections locales - Le vote a été clôturé, 690 cas d'irrégularités ont été signalés

Selon le président de la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE), Abdelwahab Derbal, cité par Algérie Presse Service, ces saisines n'avaient aucun impact sur le déroulement des élections locales.

Elections locales - A Boumerdès, les candidats "qui craignent Dieu" sont les plus chanceux

L’affluence dans les bureaux de vote est très importante dans la wilayas de Boumerdès et les électeurs, même s’ils comptent beaucoup sur Dieu, semblent s’inscrire dans une perspective qui consiste à redonner sa dimension citoyenne à l’acte de voter.