Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 23 Novembre 2017

  •   MAP
  • dimanche 22 octobre 2017 06:09

Maroc: Des médicaments fabriqués localement bientôt commercialisés

 

Dans le cadre de la mise en œuvre de la politique nationale des médicaments et des produits pharmaceutiques, le ministère de la Santé va autoriser prochainement la commercialisation de nouveaux médicaments génériques fabriqués au Maroc, indique un communiqué du ministère
Le ministère de la Santé a annoncé avoir autorisé la commercialisation dans les prochaines semaines d'une série de médicaments génériques fabriqués au Maroc utilisés pour le traitement de l’épilepsie, du cancer de la prostate, de la septicémie, de la diarrhée et des maladies cardiovasculaires.
Le ministère inscrit cette démarche dans le cadre de la mise en œuvre de la politique nationale des médicaments et des produits pharmaceutiques visant à fournir des médicaments de haute qualité, efficaces et à des prix abordables, à encourager l'utilisation des médicaments génériques, à faciliter l'accès des citoyens notamment les plus démunis aux médicaments innovants de façon régulière et continue et à encourager l'industrie pharmaceutique locale vu sa forte contribution au développement économique national.
Le ministère rappelle, par ailleurs, qu'il a autorisé en juin dernier la commercialisation d'un médicament générique antirétroviral composé du «Ténofovir», actif contre le virus de l'hépatite B (VHB), au profit d'un laboratoire marocain d'industrie pharmaceutique, et les personnes souffrant de cette maladie peuvent d'ores et déjà bénéficier de ce médicament de nouvelle génération.
Ce nouveau médicament, premier générique fabriqué par un laboratoire marocain, est disponible dans tout le Royaume à 289 dirhams (DH) la boîte, alors qu'il est commercialisé à l'étranger à raison 3.000 DH, ajoute le communiqué.
«Grâce à la commercialisation de ces médicaments de nouvelle génération, le Maroc consolide son arsenal thérapeutique nécessaire à la prise en charge des patients souffrant du virus hépatique de type “B”, ce qui renforce les ambitions et les aspirations du ministère de la Santé à mettre fin à cette maladie à l'horizon 2030», conclut le ministère.


Évaluer cet élément
(2 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

"Le gouvernement pourrait abandonner les réformes en cas de remontée du prix du baril" - Mabrouk Aib

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Transformer en euros ou dollars votre épargne en devises ? - 31.8%
Ne pas céder à la panique car l'inflation sera encore maitrisée en 2018 ? - 11.2%
Plaider pour un changement de monnaie afin de bancariser l'argent informel ? - 50.9%

Total votes: 1822

Vidéos

Le CPP n’a pas comparé Bouteflika à Mugabe, mais n’en pense pas moins

A ne pas manquer

Prev Next

Les Yaici et "Saida", persévérance d’une famille et grandeur d’une marque

  Le groupe Saida, qui active aujourd’hui dans l’agroalimentaire sous la direction de Samir Yaici, prend de l’ampleur et étend sa présence dans le marché chaque jour un peu plus. Ses mots d’ordre ? La qualité et l’originalité.

"L’Algérie résiste mieux que les autres pays africains à la crise pétrolière" (rapport)

Il est prévu que la situation soit moins inconfortable pour l’Algérie, dans les mois à venir.

"Le décret relatif au projet des 4000MW est illégal"-Badache (Audio-vidéo)

Le ministère de l’énergie n’a pas respecté son devoir d’impartialité en désignant Sonatrach et Sonelgaz pour participer au projet, selon M. Badache.