Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 23 Février 2018

  •   MAP
  • samedi 21 octobre 2017 19:34

Maroc: Un parti marocain dénonce des déclarations ''incompréhensibles'' d'un ministre Algérien

 

Le Rassemblement national des indépendants (RNI) a dénoncé samedi les déclarations "incompréhensibles" et "erronées" du ministre algérien des Affaires étrangères sur le Maroc.
Le RNI "a suivi avec grand étonnement les déclarations irresponsables et erronées du ministre algérien des Affaires étrangères visant le Maroc et qui ne tiennent pas compte des liens de voisinage et des traditions de l’action diplomatique", indique un communiqué de ce parti politique.
Le RNI déplore ces messages "négatifs" qui entravent le rapprochement entre les acteurs économiques et les institutions financières jouant un rôle pionnier dans le renforcement de cette coopération, et qui bloquent toute initiative avant-gardiste visant la réalisation d’un réel développement économique entre les pays de la région et la rupture avec la logique du repli et de l’isolationnisme'', ajoute le texte.
Le communiqué fait part de la détermination du RNI ''à lutter contre toute tentative désespérée pour exporter toute crise et de faire du Maroc un ennemi en lui endossant la responsabilité de l'échec interne, dans le but de détourner l’attention de l’opinion publique algérienne'', soulignant que le Maroc ''restera un pays ouvert qui plaide pour davantage de liaisons aériennes entre les pays voisins et encourage toutes les initiatives de rapprochement et d’ouverture''.

 


Évaluer cet élément
(2 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

"Il faut poursuivre les réformes engagées au début des années 2000"-Temmar

A ne pas manquer

Prev Next

Le pain, le lait, le mini krach boursier de Wall Street et les paris de 2018

La chronique hebdomadaire d’El Kadi Ihsane sur El Watan traite de la cacophonie sur les subventions et le sens du mini krach boursier qui menace le capitalisme mondial. 

Algérie : Des stations de péage de l’autoroute est-ouest seront livrées en octobre prochain

    Le gouvernement a réservé une rallonge financière pour la prise en charge des travaux supplémentaires du projet de l’accès entre Mascara et l’autoroute est-ouest.

Le Maroc fera partie des cinq pays d'investissement de la BERD

Le président de la BERD, Suma Chakrabarti a souligné que sa banque est engagée et prête à continuer à soutenir le Maroc.