Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 19 Février 2018

Maroc:Les produits saisis lors du démantèlement d'une cellule terroriste sont utilisés dans la fabrication d’explosifs (Intérieur)

Les produits suspects saisis dans une “planque sûre” à Fès et dans une voiture appartenant à l’un des éléments arrêtés dans le cadre du démantèlement samedi dernier par le Bureau central d’investigation judiciaire (BCIJ), relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire national, de la cellule terroriste pro-Daech sont des liquides et poudres chimiques essentiels utilisés dans la fabrication d’explosifs que les membres de la cellule projetaient d’utiliser pour perpétrer leurs plans terroristes dans le Royaume, indique mercredi le ministère de l’Intérieur.
L’expertise scientifique menée par les services compétents sur les produits suspects saisis dans le cadre de cette opération a confirmé qu’”il s’agit de liquides et poudres chimiques essentiels utilisés dans la fabrication d’explosifs que les membres de la cellule projetaient d’utiliser pour perpétrer leurs plans terroristes dans le Royaume”, précise le ministère dans un communiqué.
La même expertise a démontré que certains de ces produits chimiques sont utilisés pour accélérer le processus d’explosion et intensifier son ampleur et que les extincteurs saisis sont remplis de matières explosives combinées de quantité de clous et de petites pièces de fer afin de causer des pertes humaines et des dégâts matériels d’envergure, ajoute la source, notant que les bonbonnes de gaz butane saisies lors de cette opération peuvent être utilisées en tant que cocktails Molotov pour amplifier l’intensité de l’explosion lors de l’exécution de leurs opérations terroristes.
L’expertise a également fait ressortir que les autres produits sont utilisés dans la fabrication de charges électriques nécessaires à la création de systèmes d’activation des engins explosifs.
Le ministère rappelle que le démantèlement de la cellule terroriste s’est soldé par la saisie d’armes à feu (trois pistolets et deux fusils de chasse), d’une quantité importante de munitions, de bombes lacrymogènes, de deux gilets destinés à la fabrication de ceintures explosives, de sacs comportant des pesticides toxiques, de bâtons électriques et télescopiques, d’appareils de télécommunication et d’armes blanches.

MAP
Maroc, terrorisme


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Benflis ou pas Benflis ? Les Algériens très fans des pages religieuses FB étrangères.

Sondage

Vidéos

S.Djabelkhir: "Pas surpris par le rush des algériens sur les pages religieuses facebook étrangères"

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie: Raouia annonce la révision en 2018 de la loi cadre des lois de finances

Les députés de l'APN avaient demandé lors des débats d'avancer l'année de référence de la loi de 3 à 1 an, estimant que la durée de trois ans pour présenter le projet de Règlement était "très longue".

Air Algérie, la filialisation et le transit ou la mort

«On devait lancer 13 lignes vers l’Afrique, notamment avec Ndjamena, Addis-Abeba,  Nairobi, Lagos, Johannesburg. Malheureusement, aucune ligne n’a été ouverte depuis», déplore Mohamed Salah Boultif.

"Le discours religieux officiel en Algérie n’est pas clair"- Said Djebelkhir (audio-vidéo)

En commentant l’étude menée par Fanzone-im.dz sur les pages Facebook religieuses suivies par les Algériens, Said Djabelkhir pense que « les Oulémas algériens ont importé un discours oriental mi-wahabite, mi-frères musulmans et ils ont combattu farouchement le soufisme et toutes les confréries locales ».