Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 22 Février 2018

Mauritanie: Atelier de coopération pour le renforcement du cadre national de prévention de la torture

Les travaux d'un atelier de coopération pour le renforcement du cadre national de prévention de la torture et des traitements dégradants durant la détention ont été ouverts mercredi matin à Nouakchott.
L'atelier, organisé par le mécanisme national de prévention de la torture en collaboration avec le bureau de la représentation du haut commissariat des Nations Unies pour les droits de l'homme en Mauritanie, vise à sortir avec une conception commune du rôle du mécanisme et avec une approche permettant à ce dernier de surmonter les obstacles et de l'aider à mener à bien son travail.
L'atelier, qui constitue une rencontre élargie avec les partenaires nationaux, les ministères, les directions et les secteurs concernés, sera l'occasion pour passer en revue les tes textes juridiques organisant l'action du mécanisme et de présenter des exposés portant sur l'importance de la coopération entre les secteurs et le mécanisme, notamment en ce qui concerne la délimitation des domaines d'action du mécanisme.
Dans un mot prononcé pour la circonstance, Dr Mohamed Lemine Ould Haless, président du mécanisme, a indiqué que le mécanisme national de prévention de la torture assume de grandes responsabilités dans le cadre du renforcement de la culture de la prévention de la torture et de la pratique des droits de l'homme, à travers la sensibilisation des acteurs concernés sur les méfaits de la torture et des autres sortes de traitements inhumains et dégradants.
Il a ajouté que l'atelier qui regroupe les membres du mécanisme national de prévention de la torture et des représentants de tous les secteurs concernés a pour objectif de permettre à ces derniers d'échanger les expériences et d'examiner les défis ainsi que de connaître le rôle qui est le leur et les nombreuses responsabilités qui leur incombent, ce qui aura des répercussions positives sur leur travail.
Il a remercié les ministères de la justice et de l'intérieur et de la décentralisation ainsi que le commissariat aux droits de l'homme et à l'action humanitaire et la commission nationale des droits de l'homme pour leur collaboration avec le mécanisme pour la protection des droits des détenus et l'amélioration de leurs conditions dans les lieux de leur détention.
Il a aussi remercié le bureau de la représentation du haut commissariat des Nations Unies pour les droits de l'homme en Mauritanie pour sa collaboration fructueuse et l'accompagnement des efforts du mécanisme.
Pour sa part, le représentant du bureau de la représentation du Haut commissariat des Nations Unies pour les droits de l'homme en Mauritanie, M. Ekhard Strauss, a félicité la Mauritanie pour la création du mécanisme national de prévention de la torture, suite à la ratification du protocole facultatif de la convention sur la lutte contre la torture et les autres traitements inhumains et dégradants.
Il a précisé que la réussite du mécanisme dans sa mission exige la conjugaison des efforts des instances nationales et internationales actives dans le domaine des droits de l'homme, exprimant, à ce sujet, la volonté de son commissariat d'appuyer les efforts du mécanisme pour lui permettre de mener à bien sa mission.

AMI


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

"Il faut poursuivre les réformes engagées au début des années 2000"-Temmar

A ne pas manquer

Prev Next

Le Chinois Doogee assemble ses téléphones à Aïn Benian en partenariat avec Matos Algérie

La ligne d’assemblage verra la sortie, en mai prochain, des premiers téléphones assemblés localement. Quatre modèles seront commercialisés dans un premier temps (Doogee MIX, MIX Lite, Doogee X30 et X55). Quant au Doogee X9S, un mobile 4G entrée de gamme, il sera bientôt disponible sur le marché au prix de 17.000 dinars, selon le responsable communication et marketing de Doogee Algérie.

D’ici 2022 Sonatrach recrutera 12.000 personnes et, à compétence égale, priorisera les candidats du Sud

Ces milliers de recrutements, a expliqué le directeur exécutif des RH de Sonatrach, sont destinés à remplacer les effectifs « perdus » ces dix dernières années. Depuis 2008, a-t-il indiqué, 23.000 travailleurs ont pris leur retraite, soit « la moitié des effectifs », et les cinq dernières années ont connu une véritable saignée, avec 15.000 départs à la retraite.

Flash d’infos de Radio M.

Nous vous présentons le flash d’informations de Radio M., la web radio de Maghreb Emergent.