Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 23 Février 2018

Tunisie-Accident maritime de Kerkennah: les députés réclament la création d’une commission d’enquête parlementaire

Plusieurs députés ont réclamé mercredi la création d’une commission d’enquête parlementaire sur l’accident maritime de Kerkennah qui, ont-ils estimé, est « une tragédie nationale ».
Cette commission doit se pencher également sur le dossier de l’émigration clandestine ainsi que sur les principales causes de ce phénomène, ont-ils souligné à l’ouverture de la 4e session parlementaire de la première législature.
Pour eux, le parlement doit suivre le déroulement de l’enquête pour tirer au clair toute la vérité sur ce drame.
Ils ont également souligné la nécessité d’adresser un message d’espoir à ces jeunes qui cherchent inlassablement à quitter le pays et de leur offrir des opportunités pour prendre leur destin en main.
Au moins 45 émigrés clandestins ont trouvé la mort dans l’accident maritime de Kerkennah, selon un bilan provisoire rendu public mardi par le ministère de la Défense nationale.
Un navire la marine nationale avait heurté, le 8 octobre 2017, une embarcation d'origine inconnue à 54 km de la plage El Attaya de l’archipel de Kerkennah, ce qui a provoqué son naufrage.
Trente huit passagers ont été secourus, selon le département de la Défense nationale.
Plusieurs membres des familles des personnes disparues s’étaient rassemblés, le 10 octobre 2017 devant la base navale principale de Sfax pour connaître le sort de leurs proches.
Au cours de ce rassemblement, ils ont imputé l’entière responsabilité de cet accident au navire de l’armée de mer.

TAP


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

"Il faut poursuivre les réformes engagées au début des années 2000"-Temmar

A ne pas manquer

Prev Next

Le pain, le lait, le mini krach boursier de Wall Street et les paris de 2018

La chronique hebdomadaire d’El Kadi Ihsane sur El Watan traite de la cacophonie sur les subventions et le sens du mini krach boursier qui menace le capitalisme mondial. 

Algérie : Des stations de péage de l’autoroute est-ouest seront livrées en octobre prochain

    Le gouvernement a réservé une rallonge financière pour la prise en charge des travaux supplémentaires du projet de l’accès entre Mascara et l’autoroute est-ouest.

Le Maroc fera partie des cinq pays d'investissement de la BERD

Le président de la BERD, Suma Chakrabarti a souligné que sa banque est engagée et prête à continuer à soutenir le Maroc.