Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 23 Novembre 2017

Tunisie: Hausse de 4,3% du budget 2018 de l'Etat, à 35,851 milliards de dinars

 

Le projet de budget 2018 de l'Etat tunisien, approuvé en conseil des ministres, est estimé à 35,851 milliards de dinars (14,476 milliards de dollars), soit une hausse de 4,3% par rapport à 2017, a-t-on appris mardi auprès du ministère tunisien des Finances.
Selon le ministre des Finances Ridha Chalghoum, face à cette hausse du budget, le déficit budgétaire restera en dessous de la barre de 5%, sachant que les prévisions de 2018 augurent d'une croissance de 2,2%.
Dans ce sens, le ministère des Finances alerte que l'accroissement persistant du déficit budgétaire favorisera l'endettement qui a grimpé de 40% en 2010 à environ 70% en 2017.
S'arrêtant sur les grandes lignes de ce projet de budget, on note la mobilisation de ressources propres d'une valeur de 26,415 milliards de dinars, dont 23,484 milliards issus des recettes fiscales.
Côté dépenses de gestion, il est prévu une enveloppe de 22,136 milliards de dinars. Pour celles liées aux salaires, il s'agit de 14,751 milliards de dinars contre 14,300 milliards en 2017.
Le paiement du service de la dette nécessitera une enveloppe de 7,972 milliards de dinars contre 7,090 milliards en 2017 et 5,198 en 2016, outre 5,743 milliards de dinars consacrés aux dépenses de développement.
Le projet du nouveau budget de l'Etat tunisien pour l'exercice 2018 annonce par ailleurs une série de nouveautés, particulièrement l'augmentation des taxes sur certains produits de consommation comme les voitures de tourisme, les produits cosmétiques et les yachts.
Dans le secteur touristique, une nouvelle "taxe de résidence" de trois dinars par nuitée sera appliquée à tout résident âgé de plus de 12 ans auprès de tous les établissements hôteliers à travers le territoire tunisien.
Ce projet de budget de l'Etat tunisien sera mis en vigueur officiellement une fois débattu et approuvé par les députés de l'Assemblée des représentants du peuple (Parlement) qui en devra fixer bientôt une date pour tenir une séance plénière.

Xinhua

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

"Le gouvernement pourrait abandonner les réformes en cas de remontée du prix du baril" - Mabrouk Aib

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Transformer en euros ou dollars votre épargne en devises ? - 31.8%
Ne pas céder à la panique car l'inflation sera encore maitrisée en 2018 ? - 11.2%
Plaider pour un changement de monnaie afin de bancariser l'argent informel ? - 50.9%

Total votes: 1822

Vidéos

Le CPP n’a pas comparé Bouteflika à Mugabe, mais n’en pense pas moins

A ne pas manquer

Prev Next

Les Yaici et "Saida", persévérance d’une famille et grandeur d’une marque

  Le groupe Saida, qui active aujourd’hui dans l’agroalimentaire sous la direction de Samir Yaici, prend de l’ampleur et étend sa présence dans le marché chaque jour un peu plus. Ses mots d’ordre ? La qualité et l’originalité.

"L’Algérie résiste mieux que les autres pays africains à la crise pétrolière" (rapport)

Il est prévu que la situation soit moins inconfortable pour l’Algérie, dans les mois à venir.

"Le décret relatif au projet des 4000MW est illégal"-Badache (Audio-vidéo)

Le ministère de l’énergie n’a pas respecté son devoir d’impartialité en désignant Sonatrach et Sonelgaz pour participer au projet, selon M. Badache.