Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 19 Février 2018

Tunisie: Le tourisme religieux s’inscrit dans le cadre du programme de diversification de l’offre touristique (FTAV)

“La promotion du tourisme religieux en Tunisie peut se faire à travers la valorisation optimale des sites et monuments religieux dans le pays et à travers une étroite coopération entres les départements ministériels du Tourisme, des Affaires Religieuses et de la Culture”, a indiqué, lundi, le président de la Fédération tunisienne des agences de voyages (FTAV), Mahamed Ali Toumi.
Dans une déclaration à la presse, lors de l’inauguration d’une exposition organisée à l’occasion du 19ème forum du tourisme religieux (du 16 au 17 octobre 2017 à la Banlieue nord de Tunis), Toumi a laissé entendre que le tourisme religieux n’est pas seulement le pèlerinage et que sa promotion s’inscrit dans le cadre du programme de diversification de l’offre touristique tunisienne et son adaptation à la clientèle.
Une quarantaine d’entreprises opérant dans le secteur touristique (hôtels, agences de promotion du tourisme, sociétés spécialisées dans le tourisme religieux…), saoudiennes et égyptiennes en particulier, ont pris part à cette manifestation, selon Mona Galla, présidente de la Société Arabe Internationale des Foires et Salons, qui co-organise l’événement avec la société ASFAR pour l’organisation des foires et congrès.
“Le tourisme religieux ne veut pas dire uniquement le petit pèlerinage (La Omra) et le pèlerinage (Al-Hajj)”, a fait remarquer ministre des Affaires Religieuses, Ahmed Adhoum. C’est un créneau à promouvoir en exploitant le potentiel des sites historiques et les monuments regilgieux en Tunisie, a-t-il indiqué.
Pour les agences de voyages tunisiennes qui ont pris part au forum, le pèlerinage (Hajj) reste le produit de tourisme religieux par excellence et le marché le plus juteux. Elles ont appelé, ainsi, à libéréaliser ce marché qui reste jusqu’à ce jour totalement monopolisé par l’Etat par le biais de la Société des Services Nationaux et des Résidences (SNR).

TAP


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Benflis ou pas Benflis ? Les Algériens très fans des pages religieuses FB étrangères.

Sondage

Vidéos

S.Djabelkhir: "Pas surpris par le rush des algériens sur les pages religieuses facebook étrangères"

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie: Raouia annonce la révision en 2018 de la loi cadre des lois de finances

Les députés de l'APN avaient demandé lors des débats d'avancer l'année de référence de la loi de 3 à 1 an, estimant que la durée de trois ans pour présenter le projet de Règlement était "très longue".

Air Algérie, la filialisation et le transit ou la mort

«On devait lancer 13 lignes vers l’Afrique, notamment avec Ndjamena, Addis-Abeba,  Nairobi, Lagos, Johannesburg. Malheureusement, aucune ligne n’a été ouverte depuis», déplore Mohamed Salah Boultif.

"Le discours religieux officiel en Algérie n’est pas clair"- Said Djebelkhir (audio-vidéo)

En commentant l’étude menée par Fanzone-im.dz sur les pages Facebook religieuses suivies par les Algériens, Said Djabelkhir pense que « les Oulémas algériens ont importé un discours oriental mi-wahabite, mi-frères musulmans et ils ont combattu farouchement le soufisme et toutes les confréries locales ».