Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 23 Février 2018

Tunisie-PLF 2018 : institution d’une taxe de 3 dinars sur chaque nuitée dans un hôtel

Le projet de loi de finances 2018, prévoit l’institution d’une taxe de 3 dinars sur chaque nuitée passée dans un hôtel, au profit du budget de l’Etat. Ce même projet propose également, l’augmentation des frais fixes d’inscription de 20 à 25 dinars, sur chaque contrat ou sur chaque page, selon les cas.
Le PLF 2018 prévoit, en outre, le relèvement de la valeur du timbre fiscal appliqué aux services de téléphonie (de 0,100d à 0,140d) et de l’appliquer aux services de l’internet et la révision de la valeur du timbre fiscal imposé sur certains contrats et documents administratifs.
Ce projet envisage aussi de donner la possibilité aux artisans d’accéder à de nouveaux prêts et d’annuler les crédits ne dépassant pas 2000 dinars contractés par ces artisans auprès de l’Office national de l’artisanat tunisien, à fin 2008, afin de les réintégrer dans le circuit économique.
La Loi de finances 2018 prévoit, également, des mesures d’encouragement en faveur des sociétés privées implantées dans les zones de développement régional.
Parmi ces mesures, l’Etat propose de prendre en charge la contribution patronale à la sécurité sociale, pour les recrutements de diplômés de l’enseignement supérieur et de techniciens supérieurs, pendant trois ans (du 1er janvier 2018 au 31 décembre 2020).
Le projet propose, aussi, la suspension du droit de consommation, à l’importation des véhicules tout-terrain, au profit des agences de voyages et de soumettre certains produits importés à la taxe pour la protection de l’environnement, tout en exonérant les produits similaires fabriqués localement, étant donné que leurs intrants ont déja été imposés.

TAP


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

"Il faut poursuivre les réformes engagées au début des années 2000"-Temmar

A ne pas manquer

Prev Next

Le pain, le lait, le mini krach boursier de Wall Street et les paris de 2018

La chronique hebdomadaire d’El Kadi Ihsane sur El Watan traite de la cacophonie sur les subventions et le sens du mini krach boursier qui menace le capitalisme mondial. 

Algérie : Des stations de péage de l’autoroute est-ouest seront livrées en octobre prochain

    Le gouvernement a réservé une rallonge financière pour la prise en charge des travaux supplémentaires du projet de l’accès entre Mascara et l’autoroute est-ouest.

Le Maroc fera partie des cinq pays d'investissement de la BERD

Le président de la BERD, Suma Chakrabarti a souligné que sa banque est engagée et prête à continuer à soutenir le Maroc.