Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 23 Novembre 2017

Algérie-Projet "Alger Smart City": près d’une centaine d’entreprises ont proposé des solutions innovantes

Près d’une centaine d’entreprises privées et publiques, ainsi que des laboratoires de recherche et de développement ont répondu à l’appel de collaboration dans le cadre du projet Alger Ville Intelligente en proposant des solutions innovantes, a indiqué lundi à Alger  la responsable du projet, Fatiha Slimani.
Le projet d’Alger smart city consiste à l’introduction de la technologie et la  numérisation dans la gestion de la ville par le biais de solutions innovantes concernant des projets stratégiques  à savoir  la régulation des transports, l'optimisation de l'énergie, la réglementation de l'eau, la sécurité, la prévention des maladies, l'urbanisme, la pénétration améliorée du haut débit, la gestion des déchets etc. , a expliqué la responsable.
Lancé en juillet dernier, cet appel à  la collaboration pour une ville Intelligente a attiré beaucoup de participants même étrangers qui ont proposé des solutions innovantes dont près d’une centaine ont été choisis afin que leurs propositions soient" analysées" par des experts, a indiqué à l’APS Mme. Slimani   
Il a été demandé aux participants de décrire la solution proposée. Il pourrait s'agir d'une solution logicielle ou matérielle, d'un service de conseil, d'un service de gestion ou d'un service professionnel ou d'un autre type de solutions, a précisé la responsable ajoutant que les participants doivent aussi décrire les composants clés de la solution: architecture, conception, mise en oeuvre, modèles de déploiement, etc..
Elle a tenu à préciser que cet appel à propositions et solutions est  informatif à ce stade." Il servira de base pour lancer des discussions directes entre la wilaya et les fournisseurs de solutions", selon la  responsable. "Cet appel n'est pas contraignant et il n'y a pas de garantie d’achat de solutions", a-t-elle relevé.
S’agissant de la participation des startups dans la conception de la ville intelligente, Mme. Slimani a affirmé que l'intégration de ces startups développées par de jeunes talents sera "hautement prioritaire dans ce projet".Pour la réalisation des projets liés à la ville intelligente, elle a indiqué qu’ils seront réalisés au fur et à mesure." Chaque fois qu’un projet est fini, il sera mis sur pied", a jouté Mme. Slimani.

APS


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

"Le gouvernement pourrait abandonner les réformes en cas de remontée du prix du baril" - Mabrouk Aib

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Transformer en euros ou dollars votre épargne en devises ? - 31.8%
Ne pas céder à la panique car l'inflation sera encore maitrisée en 2018 ? - 11.2%
Plaider pour un changement de monnaie afin de bancariser l'argent informel ? - 50.9%

Total votes: 1822

Vidéos

Le CPP n’a pas comparé Bouteflika à Mugabe, mais n’en pense pas moins

A ne pas manquer

Prev Next

Les Yaici et "Saida", persévérance d’une famille et grandeur d’une marque

  Le groupe Saida, qui active aujourd’hui dans l’agroalimentaire sous la direction de Samir Yaici, prend de l’ampleur et étend sa présence dans le marché chaque jour un peu plus. Ses mots d’ordre ? La qualité et l’originalité.

"L’Algérie résiste mieux que les autres pays africains à la crise pétrolière" (rapport)

Il est prévu que la situation soit moins inconfortable pour l’Algérie, dans les mois à venir.

"Le décret relatif au projet des 4000MW est illégal"-Badache (Audio-vidéo)

Le ministère de l’énergie n’a pas respecté son devoir d’impartialité en désignant Sonatrach et Sonelgaz pour participer au projet, selon M. Badache.