Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 19 Février 2018

Algérie: Le FLN participe aux élections locales dans toutes les APC et APW 

Le Secrétaire général du parti du Front de Libération Nationale (FLN), Djamel Ould Abbès, a annoncé lundi à Alger, la participation de sa formation politique aux élections locales du 23 novembre dans l'ensemble des Assemblées populaires de wilaya (48 APW) et  Assemblées populaires communales (1541 APC) du pays.
"Le FLN participera aux prochaines élections locales, à travers tout le territoire national, soit 48 APW et 1541 APC, ce qui témoigne de la force et de l'ancrage populaire du Parti", a affirmé M. Ould Abbès qui présidait une réunion regroupant les têtes de listes au niveau de la wilaya d'Alger.
Il a ajouté que la participation du FLN au niveau des APC était en hausse (+5 listes) par rapport à 2012.
Lors d'une conférence de presse en marge de la réunion, M. Ould Abbès a annoncé que la Commission nationale des candidatures "a reçu 55.000 dossiers de candidature dont 33.295 retenus pour les APC et 4.419 pour les APW", soulignant que 65% des candidats du parti étaient des universitaires, 25% de niveau moyen et 10% de niveau primaire. Les jeunes (25-45 ans) représentent 75% des candidats, contre 5 % pour les plus de 65 ans.
"118 membres du Comité central du parti se sont portés candidats, dont 40 femmes", a-t-il ajouté, soulignant que sa formation "a respecté le quota légal consacré à la femme, dépassé dans certaines wilayas". Parmi les candidats, il a cité également "41 secrétaires de mouhafada et 10 présidents d'APC".
La commission des recours au niveau du parti "a reçu des milliers de recours et procédé au traitement de ceux jugés recevables", a affirmé M. Ould Abbès qui a démenti "avoir subi une quelconque pression" au sujet de l'élaboration des listes.
Il a également démenti "le recours à l'argent pour se porter candidat" sur les listes du parti, citant comme exemple l'exclusion de 2 candidats ayant recouru à ce moyen. "Les cadres chargés de l'examen des dossiers de candidatures n'ont pas le droit de se présenter à ces élections", a-t-il précisé.
Répondant à une question sur "la véracité des informations circulant au sujet de certaines listes déposées par son parti après expiration des délais fixés par la loi" M. Ould Abbés a affirmé qu'il s'agissait d'informations erronées , ajoutant que le " FLN est soucieuse d'appliquer la Loi".
S'agissant de la position de son parti quant à la campagne électorale du RND qui sera menée par son Secrétaire général, Ahmed Ouyahia, M. Ould Abbès a révélé que "le point commun entre le FLN et le RND est le programme du président de la République" précisant que "son parti est avec tous ceux qui soutiennent le Président de la République".
M. Ould Abbès, a indiqué, par ailleurs, que son "parti accueillera favorablement les adhérents d'autres formations politiques pour peu qu'ils présentent leurs démissions de leurs partis et rejoignent le FLN en tant que militants", affirmant qu'"une réunion du Comité central sera tenue après les élections locales en vue de se concentrer sur les échéances".
A rappeler que les candidats du FLN ont exprimé, à travers une motion lue lors de cette réunion, leur "soutien indéfectible au programme du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika ainsi que leur appui au secrétaire général du parti".

FLN


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Benflis ou pas Benflis ? Les Algériens très fans des pages religieuses FB étrangères.

Sondage

Vidéos

S.Djabelkhir: "Pas surpris par le rush des algériens sur les pages religieuses facebook étrangères"

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie: Raouia annonce la révision en 2018 de la loi cadre des lois de finances

Les députés de l'APN avaient demandé lors des débats d'avancer l'année de référence de la loi de 3 à 1 an, estimant que la durée de trois ans pour présenter le projet de Règlement était "très longue".

Air Algérie, la filialisation et le transit ou la mort

«On devait lancer 13 lignes vers l’Afrique, notamment avec Ndjamena, Addis-Abeba,  Nairobi, Lagos, Johannesburg. Malheureusement, aucune ligne n’a été ouverte depuis», déplore Mohamed Salah Boultif.

"Le discours religieux officiel en Algérie n’est pas clair"- Said Djebelkhir (audio-vidéo)

En commentant l’étude menée par Fanzone-im.dz sur les pages Facebook religieuses suivies par les Algériens, Said Djabelkhir pense que « les Oulémas algériens ont importé un discours oriental mi-wahabite, mi-frères musulmans et ils ont combattu farouchement le soufisme et toutes les confréries locales ».