Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 22 Septembre 2017

Algérie:7.461 jeunes ont bénéficié d'un logement rural dans la wilaya de Bechar, ces cinq dernières années

Quelque 7.461 jeunes des deux sexes, âgés entre 18 et 35 ans, ont bénéficié, ces cinq dernières années, de logement au titre des programmes annuels de l’habitat rural à Bechar, a indiqué une étude réalisée par l’assemblée populaire de wilaya (APW).
"Dans certaines communes de la wilaya, la satisfaction de la demande de cette catégorie de la population en ce type de programme d’habitat a été de l’ordre de 70 pour cent", précise l’étude de la commission des affaires sociales, culturelles, religieuses et wakfs ainsi que de la jeunesse et des sports.
L’attribution de ces 7.461 unités constitue une opération très importante dans la prise en charge des préoccupations de la population juvénile, de même qu’elle a permis d’atténuer la demande en logements sociaux dans plusieurs collectivités de la wilaya, souligne la même étude intitulée "Réalités de la jeunesse dans la wilaya de Bechar".
L’étude en question fait état cependant du peu d’engouement pour ce programme de l’habitat rural au niveau des communes d’El-Ouata et Béni-Yakhlef qui ont préféré le programme du logement social et ce pour "s’éviter les dépenses liées à leur contribution financière à la réalisation de leur habitat rural", est-il relevé.
"Un total de 80 unités du programme du logement social locatif (LSL), dont 58 à El-Ouata et 22 autres à Béni-Yakhlef ont été attribués aux jeunes (même catégorie d’âge), pour la satisfaction de leur besoins en habitat décent", selon toujours la même étude.
"C’est au niveau de la commune d’Igli (160 km au Sud de Bechar) ou l’on enregistre le plus grand nombre de jeunes (1.620) ayant bénéficié du programme d’habitat rural, et ce à cause essentiellement des mariages collectifs organisés périodiquement par le mouvement associatif dans cette commune à vocation agricole et touristique", indique la même source.
La wilaya de Bechar a été destinataire ces dix (10) dernières années d’un global de 20.000 unités du programme d’habitat rural, ce qui a réduit considérable la demande en logement sur les différents programmes initiés par l’Etat, ont fait savoir des membres de la même commission de l’APW.

APS


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Mohamed Ali Deyahi: Pourquoi l'emploi des jeunes s'est dégrade en 2017 malgré tout les efforts...

Sondage

Ahmed Ouyahia est de retour à la tête du gouvernement dans un contexte de crise des finances publiques

Vidéos

Algérie - Les préjudices de la LFC 2009 d'Ouyahia équivalent les déficits de 2016 - Ferhat Aït Ali

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie - Ahmed Ouyahia : Le budget d’équipement pour 2018 sera augmenté, pas le budget de fonctionnement

Citant un rapport de l’Association des banques et des établissements financiers (ABEF) qu’il a reçu le 12 septembre dernier, le Premier ministre a déclaré : « Le total des crédits octroyés par les banques ne dépasse pas 8.467 milliards de DA répartis comme suit : 4.000 milliards de DA octroyées aux entreprises publics, 700 milliards attribuées aux PME l’ANSEJ, le reste étant attribué...

Algérie - Ouyahia annonce la création d'une instance indépendante de contrôle du "financement non conventionnel"

Placée sous la tutelle du Président Abdelaziz Bouteflika, l'instance présentera des rapports trimestriels (trois mois) au Président de la République pour le suivi et l'évaluation de tout ce qui est réalisé.

Algérie- Retraites - L’âge, les prestations et les cotisations devraient être bientôt réformés

Lors de son passage hier sur Radio M., Mohamed Ali Deyahi, directeur Afrique du Nord du Bureau international du travail, a rappelé l’exemple de la réforme marocaine qui a porté sur ces trois aspects réunis. Il a regretté, néanmoins, que cette réforme ait été décidée unilatéralement par l’Etat marocain, ce qui a donné naissance à d’importants mouvements de protestation.