Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 19 Février 2018

Algérie-Tunisie: la Wilaya d'Alger et le gouvernorat de Tunis signent une convention de jumelage

Le wali d'Alger, Abdelkader Zoukh a procédé mercredi à la signature d'une convention de jumelage et de coopération avec le gouverneur de Tunis, Omar Benmahmoud Mansour dans le but de "relancer la coopération locale" dans les domaines culturel et économique.
S'exprimant en marge de la cérémonie de signature de la convention, le gouverneur de Tunis a indiqué que "l'histoire, le patrimoine et la culture communs à l'Algérie et à la Tunisie appelle à l'aspiration et à la mise en place des mécanismes d'une action plus profonde pour fructifier la coopération au maximum".
M. Mansour s'est dit admiratif de l'évolution qu'a connue la ville d'Alger qu'il a n'a pas visité, a-t-il dit, depuis 15 ans, ajoutant dans ce sens "j'ai constaté aujourd'hui de grands changements à Alger. Les projets qui y sont en cours de réalisations sont à même de lui permettre de se hisser au rang des grandes métropoles mondiales".
Le wali d'Alger a indiqué, pour sa part, que la convention de jumelage et de coopération signée avec le Gouvernorat de Tunis se veut "le prolongement des relations étroites" au plus au niveau des deux pays" et que cette signature se veut une consécration au niveau local de ces relations.
M. Zoukh a affirmé que cette convention a pour objet d'établir des relations économiques, culturelles et sociales, ajoutant avoir examiné mardi avec son homologue tunisien les clauses de cette convention en vue de sa concrétisation immédiate au plan culturel. Il a été question également de programmer une rencontre entre les hommes d'affaires des deux capitales pour une construction économique à même de contribuer au développement des relations avec les pays voisins et ceux du bassin méditerranéen, a-t-il ajouté.
Le wali d'Alger s'est dans ce sens félicité de la volonté politique et des opportunités d'un partenariat "à même d'édifier une économie forte et réaliser le rêve du Maghreb arabe".

APS


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Benflis ou pas Benflis ? Les Algériens très fans des pages religieuses FB étrangères.

Sondage

Vidéos

S.Djabelkhir: "Pas surpris par le rush des algériens sur les pages religieuses facebook étrangères"

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie: Raouia annonce la révision en 2018 de la loi cadre des lois de Finances

Les députés de l'APN avaient demandé lors des débats d'avancer l'année de référence de la loi de 3 à 1 an, estimant que la durée de trois ans pour présenter le projet de Règlement était "très longue".

Air Algérie, la filialisation et le transit ou la mort

«On devait lancer 13 lignes vers l’Afrique, notamment avec Ndjamena, Addis-Abeba,  Nairobi, Lagos, Johannesburg. Malheureusement, aucune ligne n’a été ouverte depuis», déplore Mohamed Salah Boultif.

"Le discours religieux officiel en Algérie n’est pas clair"- Said Djebelkhir (audio-vidéo)

En commentant l’étude menée par Fanzone-im.dz sur les pages Facebook religieuses suivies par les Algériens, Said Djabelkhir pense que « les Oulémas algériens ont importé un discours oriental mi-wahabite, mi-frères musulmans et ils ont combattu farouchement le soufisme et toutes les confréries locales ».