Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 22 Février 2018

  •   Algérie Presse Service
  • jeudi 14 septembre 2017 14:01

Algérie : Les premières exportations de gaz à partir de la wilaya d'Adrar prochainement lancées

Les premières opérations d'exportation du gaz brut seront bientôt lancées à partir de la wilaya d'Adrar (Sud-ouest du pays) , et ce grâce au développement de trois (3) complexes gaziers qui entreront en production prochainement.

 


Il s'agit du complexe du Groupement Reggane (GRN) et celui du Groupement Timimoune (GTIM) à Hassi Barouda, qui ont fait mercredi l'objet d'une visite de travail du P-dg du Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour, ainsi que le complexe du Groupement Touat Gaz (GTG) à Oued Zine.


Le plus important de ces trois complexes est celui de Reggane, qui compte produire 8,244 millions de m3/jour et 148 baril/jour de condensat, à partir de décembre 2017 selon les responsables du projet.


Les travaux de réalisation du Centre de traitement de gaz, confiés à Petrofac, ont atteint un taux d'avancement de 95,3%.
A ce jour, 15 puits sont forés sur champs gazier et trois (3) autres sont en cours de forage.
Le contrat avec Petrofac comprend également la réalisation d'un réseau de collecte de gaz et une ligne d'expédition de gaz de vente d'une longueur de 74 km.

Concernant le complexe de Hassi Barouda, le Groupement GTIM compte produire 5 millions de m3/jour et 446 baril/jour de condensat.La production sera lancée en mars 2018 avec l'achèvement des travaux du projet qui comprend la réalisation du Centre de traitement de gaz, d'une base industriel, d'un réseau de collecte et d'un pipe d'export (8,3 km).


Confiée à la compagnie sud-coréenne "Samsung", les travaux enregistrent actuellement un taux d'avancement de 85,4%.
Le nombre de puits forés à ce jour est de 15 puits, selon les responsables du projet.


Par ailleurs, le Groupement GTIM prévoit aussi la réalisation d'une route reliant le complexe de Hassi Barouda et Aougrout, d'une longueur de 120 km dont 57 sont déjà finalisés.
Il est prévu aussi de réaliser une base de vie et une piste d'aviation, pour les besoins de ce champ gazier. Le Groupement GTIM, constitué en 2010, est détenu par Sonatrach à hauteur de 51%, en association avec Total (37,75%) et Cepsa (11,25%).

APS


Évaluer cet élément
(2 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

"Il faut poursuivre les réformes engagées au début des années 2000"-Temmar

A ne pas manquer

Prev Next

En 2040, pétrole, gaz, charbon et énergies fossiles se partageront à égalité le marché énergétique mondial (étude)

Selon le BP Energy Outlook 2018, si la demande sur le pétrole et d’autres carburants liquides croîtra, elle devrait progressivement « ralentir avant de se stabiliser pendant les dernières années » de la période couverte par les prévisions la compagnie britannique. La consommation de charbon dans le monde s’amenuisera tandis que celle du gaz devrait croître considérablement.

La Directrice d'Amnesty Algérie sur Radio M: 2017 a été l'année de la répression des migrants et des ahmadites (audio-vidéo)

Pour la directrice d’Amnesty International Algérie, invitée hier sur les ondes de Radio M, « Donald Trump a libéré les discours de haine dans le monde ». Les perspectives sociales dans le monde sont sombres, a-t-elle déploré, rappelant que plus de 6 milliards d’êtres humains seront affectées par les politiques d’austérité dans les trois prochaines années.

La Tunisie est l’Etat maghrébin le mieux classé dans l’indice de perception de la corruption de TI pour 2017

Cet indice de Transparency International (TI) mesure la perception de la corruption dans le secteur public. Pour 2017, la Nouvelle-Zélande, le Danemark et la Finlande y occupent, respectivement, la première, la deuxième et la troisième place, tandis que la Syrie, le Sud-Soudan et la Somalie ferment le classement à la 178e, la 179e et la 180e position respectivement.