Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 24 Novembre 2017

Crimes de guerre au Yémen : Pas le moment d'enquêter, estime l'Arabie saoudite

Les conditions sur le terrain ne sont pas propices à l'ouverture d'une enquête indépendante pour déterminer si des crimes de guerre ont été commis au Yémen, a estimé mercredi l'ambassadeur d'Arabie saoudite à Genève, en réponse à la demande du haut commissaire de l'Onu aux droits de l'homme.
L'Arabie saoudite, impliquée militairement au Yémen depuis mars 2015, a formé une coalition internationale pour combattre les rebelles chiites Houthi qui tiennent Sanaa, la capitale, ainsi que la majeure partie du Nord-Ouest, et pour rétablir le gouvernement internationalement reconnu dans ses fonctions.
Les Pays-Bas et le Canada sont favorables à l'adoption d'une résolution du Conseil de sécurité de l'Onu réclamant la mise sur pied d'une commission d'enquête internationale. Outre le moment, selon lui mal choisi, l'ambassadeur saoudien Abdelaziz Alouassil a jugé qu'une commission yéménite serait mieux à même de procéder à ces investigations.
"Nous coopérons pour parvenir, espérons-le, à un compromis", a-t-il déclaré à la presse. "Nous n'avons rien contre une commission d'enquête. Nous avons seulement une discussion à propos du calendrier, pour déterminer si c'est le bon moment de mettre sur pied une commission internationale, étant donné les difficultés sur le terrain", a ajouté le diplomate.
Zeid Ra'ad al Hussein, haut commissaire de l'Onu aux droits de l'homme, réclame de longue date l'ouverture d'une enquête indépendante et juge qu'elle ne peut être menée par une commission yéménite. Il a déploré lundi que peu d'efforts aient été déployés en ce sens, alors que les Nations unies estiment que le conflit a donné lieu à la crise humanitaire la plus grave à l'heure actuelle.

Reuters


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

"Le gouvernement pourrait abandonner les réformes en cas de remontée du prix du baril" - Mabrouk Aib

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Transformer en euros ou dollars votre épargne en devises ? - 31.8%
Ne pas céder à la panique car l'inflation sera encore maitrisée en 2018 ? - 11.2%
Plaider pour un changement de monnaie afin de bancariser l'argent informel ? - 50.9%

Total votes: 1822

Vidéos

Le CPP n’a pas comparé Bouteflika à Mugabe, mais n’en pense pas moins

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie : DZ Joker bombarde la chaine TV Ennahar dans une nouvelle vidéo

Le célèbre podcasteur DZ Joker a publié ce jeudi vers 21h, une nouvelle vidéo d’une durée de 4,39 minutes digne des films professionnels.

Elections locales - Le vote a été clôturé, 690 cas d'irrégularités ont été signalés

Selon le président de la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE), Abdelwahab Derbal, cité par Algérie Presse Service, ces saisines n'avaient aucun impact sur le déroulement des élections locales.

Elections locales - A Boumerdès, les candidats "qui craignent Dieu" sont les plus chanceux

L’affluence dans les bureaux de vote est très importante dans la wilayas de Boumerdès et les électeurs, même s’ils comptent beaucoup sur Dieu, semblent s’inscrire dans une perspective qui consiste à redonner sa dimension citoyenne à l’acte de voter.