Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 20 Janvier 2018

Tunisie:La société civile dénonce la politique migratoire restrictive et inhumaine de l’UE (Communiqué)

L’Union générale tunisienne du travail (UGTT), le Forum tunisien des droits économiques et sociaux (FTDES), la Ligue tunisienne des droits de l’Homme (LTDH) et EuroMed droits (REMDH) dénoncent la politique migratoire restrictive et inhumaine de l’Union européenne.
Ces organisations expliquent, dans un communiqué rendu public, que l’UE, dans le cadre d’une gouvernance sécuritaire des migrations, se renferme de plus en plus sur elle-même au détriment du respect de toutes les conventions internationales relatives aux droits des migrants.
L’UE, au lieu d’agir humainement face aux flux migratoires en favorisant le sauvetage des vies et en leur offrant une protection, préfère fermer ses frontières et s’engager dans un processus de refoulement des migrants irréguliers et l’encouragement au retour des migrants réguliers, précise le communiqué.
Les organisations signataires expriment tout leur soutien aux ONG de sauvetage qui se trouvent dans les eaux méditerranéennes et qui sont criminalisées par certains pays européens qui veulent les réduire à l’inaction dans leur mission humanitaire de sauvetage en Méditerranée sud et laisser les migrants se noyer sans témoins.
Ces restrictions ont engendré l’arrêt de travail de trois bateaux de recherches et de sauvetages qui sont le navire Iuventa de Jugend Rettet (arrêté et saisi le 2 août par les autorités italiennes et accusé de “favoriser l’immigration clandestine”), le navire Prudence affrété par Médecins Sans Frontière et le navire Sea Eye qui eux ont arrêté leur mission à cause de l’insécurité qui règne actuellement au sein de la méditerranée, ajoute le communiqué.
La priorité pour les pays Européens est donc de garantir la cohésion de l’espace Schengen, en intervenant directement, dans le cadre d’une externalisation de la gestion de ses frontières, auprès des Etats Tiers afin qu’ils contrôlent ses portes. Pour y arriver, l’Europe est maintenant contrainte de se tourner vers la Libye, le pays principal à partir duquel les migrants prennent le départ pour appliquer la même démarche qu’elle a suivi avec la Turquie. Cette option risque de coûter plus cher que ce qui était prévu, mais l’UE semble prête à tout pour empêcher l’arrivée des migrants sur son territoire.
Les Organisations signataires décident de se constituer en comité de vigilance pour le suivi de cette situation dramatique et pour développer des actions de plaidoyer auprès des pays de l’UE, des Organisations internationales compétentes, de l’UA, des forces démocratiques en Libye et des autorités tunisiennes pour adopter une gouvernance basée sur les droits des migrations en Méditerranée, souligne le communiqué.
Les Organisations signataires appellent instamment les OSC en Europe à se mobiliser pour condamner les violations des droits et des réfugiés et les restrictions contraires aux normes internationales imposées aux ONG humanitaires de sauvetage en Méditerranée tout en exprimant leur solidarité active avec ces Organisations.

TAP


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

comment Bouteflika pousse déjà Ouyahia vers la porte & comment Tiguentourine a sonné la chute du DRS

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

La hausse du prix des carburants ? - 52.1%
La taxe à 30% et plus du matériel informatique ? - 33%
L’augmentation du prix du tabac ? - 10.1%

Total votes: 1704

Vidéos

Docteur Ali Belkheiri: "Il y a des secteurs qui vont beaucoup recruter en A

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie : Le chiffre d’affaires de Trust assurances a crû de 12% en 2017

Pour l’automobile qui reste une branche d’appel pour d’autres produits, la compagnie fait une bonne progression dans ce segment, selon le directeur général.

Algérie :Ouyahia et Yousfi recoivent les responsables des groupes SEAT et Sovac

La vente des premières SEAT IBIZA qui a commencé il y a quelques jours a vu un grand engouement de la part des Algériens au niveau des showroom des concessionnaires.

CPP : De quoi la maltraitance de Ouyahia par Bouteflika est-elle le nom ?

Le CPP de RadioM n’a pas boudé les thèmes forts de la semaine politique. Surprise, il a été beaucoup question du DRS.